Home Actualités Defender : résurrection, Épisode IV – Un héritier qui ne s’appellera pas...

Defender : résurrection, Épisode IV – Un héritier qui ne s’appellera pas Defender ?

Face au refus de Land Rover de participer à une résurrection du Defender « à l’ancienne », Jim Ratcliffe a décidé de changer son fusil d’épaule et de construire seul un successeur du cube d’alu. Dans le même esprit, mais forcément sans le nom…

Defender : résurrection, Épisode IV. L’entreprise pétrochimique Ineos, créé par Jim Ratcliffe, a finalement expliqué qu’elle veut concevoir et fabriquer un 4×4 efficace et rustique de son côté, sans l’aide de Land Rover. La marque à l’ovale vert refusant de participer au projet de résurrection du Def, Jim Ratcliffe propose en effet de construire un successeur du Def à partir d’une feuille blanche !

IMG_7822_4
Dans les années 70, Land Rover cherchait déjà un héritier « moderne » aux Series…

Avec tout de même quelques idées déjà bien définies : le futur héritier aura un bloc Diesel et devra être « aussi fiable qu’un Land Cruiser » selon les mots de Ratcliffe. L’entrepreneur parle d’exportations vers des marchés importants comme l’Afrique sub-saharienne ou les USA.

sd5_01

Tom Crotty, le directeur d’Ineos, assure de son côté que ce nouveau véhicule pourrait être prêt dans 2 ou 3 ans. Tout dépendra d’abord de l’étude de faisabilité lancé par l’entreprise, qui est en cours et devrait être terminée en novembre ou décembre 2016. « Nous ne pouvons pas utiliser le logo ou le nom « Land Rover », mais nous voulons capturer l’essence même du Defender » a-t-il expliqué à nos collègues anglais d’Autocar. Selon Crotty, le prix de vente de cet héritier du cube d’alu devrait être le même que celui des derniers Defender.

21032008292
Un Defender monocoque, testé par Land Rover en 1997 sous le nom de LCV 2/3. Un héritier du Def pourrait-il lui ressembler ?

Pas d’appui de la part de Land Rover, pas d’expérience dans le monde de l’automobile, un Brexit tout récent qui va changer les règles d’exportation et d’importation dans les mois et les années à venir, des normes européennes et américaines très coûteuses à respecter… Les obstacles semblent nombreux face au projet d’Ineos de faire revivre l’esprit du Defender ! Mais il faut reconnaître à Mr Ratcliffe un certain panache, et une habilité médiatique redoutable. Alors y’aura-t-il un épisode V prochainement ?

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.