Home Actualités Un Defender Classic de 575 ch pour la route ? Bowler va...

Un Defender Classic de 575 ch pour la route ? Bowler va ressuciter le Def !

Depuis son rachat par Land Rover il y a un an environ, le préparateur Bowler était resté discret. Est-ce le projet Grenadier d’Ineos qui a aiguillonné la marque anglaise ? Toujours est-il que Land Rover annonce que Bowler va utiliser la carrosserie du Defender Classic pour habiller son châssis de course, mais pour une version homologuée route assez exceptionnelle !

Vous vous souvenez peut-être qu’en 2016 le patron d’Ineos avait -en toute innocence…-  demandé à Land Rover le droit d’utiliser le nom Defender pour son projet de 4×4 rustique ? La marque anglaise avait bien entendu refusé tout net, et avait ensuite essayé de contrecarrer les plans de l’homme d’affaire en tentant de « breveter » la silhouette caractéristique des cubes d’alu. Hélas, la justice lui avait donné tort et Ineos a pu tranquillement dessiner son Grenadier en copiant allègrement le style du Defender…

Comme pour se venger de cet affront, Land Rover annonce aujourd’hui qu’elle a permis à Bowler, le célèbre préparateur de machines de rallye-raid basé au Royaume-Uni, « d’utiliser la silhouette classique du Defender sur ses prochains modèles en phase de développement ». Honnêtement on ne comprend pas très bien la manœuvre puisque Bowler a toujours utilisé des carrosseries de Land Rover (plus ou moins transformées) pour ses 4x4x hautes performances, bien avant d’être racheté par la marque. Mais peu importe, car le plus intéressant dans cette histoire est le projet en cours…

Ce nouvel accord ouvre en effet la voie à Bowler pour développer une nouvelle gamme de modèles hautes-performances, à commencer par le projet répondant au nom de code CSP575. Il s’agit d’un 4×4 homologué pour la route (contrairement au Bulldog), qui réunira le châssis en acier haute rigidité CSP, largement testé en compétition, des panneaux de carrosserie de Defender 110 Station Wagon et le V8 Supercharged de 575 chevaux de chez LR.

Les images de synthèses du 4×4 permettent déjà d’imaginer la version dérivée pour le rallye, qui sera le premier Bowler entièrement nouveau depuis 2016. Les caractéristiques détaillées seront dévoilées au début de l’année prochaine, mais l’idée est que cette prépa inspirée de la compétition combine les  performances et la résistance d’un engin de course sous la forme d’un Defender 110 Station Wagon, capable donc d’accueillir confortablement quatre passagers.

On voit déjà en effet que le châssis devrait être très proche de celui du Bulldog, et que les trains avant et arrière du Range Rover Sport devraient être également utilisés. Ce « Bowler Defender Classic » reposera donc sur des suspensions indépendantes, et l’ensemble moteur-boîte du Range Sport SVR. Alléchant non ?

Le nouveau modèle sera construit en très petite quantité dans les locaux de Bowler, situés dans le comté de Derby, au Royaume-Uni. Le préparateur annonce déjà que, malgré l’intérêt qui lui est porté dans le monde entier, ce nouveau véhicule sera destiné en priorité aux clients britanniques, puis à une sélection de marchés en dehors du Royaume-Uni. Le prix indicatif du nouveau modèle serait d’environ 200 000 £ au Royaume-Uni (soit environ 220 000 €).

Ce ne sera pas le premier Bowler homologué sur route. Le préparateur anglais avait déjà proposé dans les années 2010 une version « street legal » de son bolide de rallye-raid EXR, baptisée EXR-S. Mais elle conservait la structure d’origine et ne proposait donc que 2 places et pas de coffre… Bowler cherche cette-fois a attirer une clientèle plus large avec ce projet CSP 575, qui « offrira à la fois un arceau cage et la climatisation ». Un Def de course pour déposer les enfants à l’école le matin, ça fait rêver non ?

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.