Home Essais Comparatif : Discovery 3 TDV6 vs. Land Cruiser SW V8 D4D

Comparatif : Discovery 3 TDV6 vs. Land Cruiser SW V8 D4D

D’un point de vue strictement commercial, le Discovery 3 de Land Rover et le Land Cruiser Station Wagon de Toyota ne sont pas des concurrents directs. Mais l’offre qu’ils représentent est à peu près similaire. Ce sont deux 4×4 modernes, luxueux, faisant une utilisation sensée de la technologie tout en gardant des prestations tout terrain de pointe. Retour sur notre comparatif publié en 2008.

Il existe une famille bien à part, et bien connue, dans le grand monde des 4×4 : celles des baroudeurs, des mangeurs de pistes africaines. Parmi les plus traditionnels, on recense le Land Rover Defender, les Toyota HDJ 80 et 100 ou le Nissan Patrol GR. Pour efficaces qu’ils soient, ces véhicules relèvent toutefois d’une autre époque et peuvent légitimement être considérés comme rustiques. Or, un nombre non négligeable de voyageurs potentiels est à la recherche de 4×4 plus modernes, plus confortables et toujours à même de les emmener sur de lointaines voies peu carrossées.

2E8E3640

Certains constructeurs, grâce à l’actualisation de leur gamme, proposent une nouvelle génération de véhicules tout terrain qui peuvent répondre à leurs attentes. A leur tête, on trouve Land Rover avec son Discovery 3 et Toyota avec son nouveau Land Cruiser Station Wagon. Le constructeur n’est évidemment pas un novice dans ce domaine. Les versions antérieures de son gros 4×4 sont célèbres dans le monde des voyageurs motorisés et ce modèle-ci était diablement attendu. Et il faut avouer que la satisfaction est bel et bien au rendez-vous. La ligne n’évolue pas tellement, avec des changements surtout concentrés dans les optiques et la calandre. Le Land Cruiser Station Wagon, dénommé VDJ 200 dans le jargon des spécialistes Toyota, reste donc évidemment un mastodonte automobile, avec près de 5 m de long et un poids minimum de 2,6 t. Mais son aspect n’en dégage pas moins une certaine élégance. Logique, et prévisible pour un 4×4 dont les prix démarrent à 64 500 euros.

5K0F1229

Du coup, l’intérieur est à l’avenant. La présentation est cossue, avec des matériaux très bien choisis et à l’aspect flatteur. Ce n’est pas non plus le plus luxueux de ce segment, titre qui revient au Land Rover Range Rover, suivi de près par le Mercedes ML. Mais ces derniers n’ont pas vocation au baroud. Intérêt principal de cette nouvelle mouture du SW, son moteur est maintenant un gros V8 4,5 l Diesel, qui reprend la technologie D-4D des autres blocs de la gamme japonaise. Il développe 286 ch à 3 600 tr/min et 650 Nm de couple de 1 600 à 2 800 tr/min. La puissance est donc au rendez-vous, mais elle ne parvient à véritablement dynamiter le comportement de ce 4×4 qu’au-delà des 2 500 tours. La boîte de vitesses, une automatique 6 rapports à mode séquentiel, n’est pas à incriminer, mais plutôt le poids du véhicule. La cylindrée généreuse de ce bloc aurait pu permettre plus de puissance, mais Toyota a volontairement limité celle-ci pour laisser au moteur une marge de souffle et ainsi le fiabiliser.

5K0F1234

Le Station Wagon repose sur une plateforme à roues indépendantes à l’avant et pont rigide à l’arrière, avec une transmission intégrale permanente, avec blocage de différentiel central. La suspension est elle très évoluée, fonctionnant sur un principe de circulation d’huile reliant les quatre amortisseurs. Cela permet aussi bien de jouer sur leur dureté sur route que sur la longueur de leur course pour le tout terrain. Compte tenu du gabarit du véhicule, l’espace à bord est on ne peut plus généreux, aux places avant comme pour la banquette arrière. Il en va bien sûr de même pour le coffre, qui est évidemment le plus logeable en version cinq places. Celui des modèles sept places est en effet encombré des sièges supplémentaires, installés sur les flancs de l’habitacle.

2E8E3526

Pourtant lui-même généreux dans ses dimensions, le Land Rover Discovery 3 fait figure de poids plume à côté du Toyota. Ses lignes font nettement plus modernes que celles du 4×4 japonais. Toutefois, son aspect très rectiligne lui garde un look de baroudeur traditionnel, rappelant légèrement celui du Defender. On retrouve cette même sensation à l’intérieur, où Land Rover a réussi à faire coexister un bel aspect pratique, avec de nombreux rangements, et une présentation soignée. On est certes loin de l’apparat du Toyota, mais ce dernier appartient à un segment un peu plus luxueux.

2E8E3502

L’un des gros atouts du Discovery 3 réside sous son capot, à savoir le moteur Diesel 2,7 l TDV6. Avec « seulement » 190 ch à 4 000 tr/min et 440 Nm de couple à 1 900 tr/min, il peut paraître bien léger par rapport au gros bloc V8 du Station Wagon, mais il n’en est rien. Bien qu’il doive mouvoir un poids presque équivalent, le TDV6 se montre plus dynamique et plus vif que le V8 D-4D, sans pour autant perdre en raffinement et en discrétion. Le même souci de confort a amené Land Rover à équiper le Disco 3 d’une suspension pneumatique réglable à roues indépendantes. Cela apporte un confort de roulage très appréciable associé à la possibilité de faire varier la hauteur de caisse pour le franchissement.

2E8E3463

L’absence de pont rigide à l’arrière faisant gagner de la place, Land Rover a pu ranger la troisième rangée de sièges dans le plancher. Ainsi, les versions normales ou sept places sont à peu près logeables de la même façon. Evidemment, la nature première de ces deux 4×4 n’est pas de partir dès leur sortie d’usine sur les pistes poussiéreuses de l’Afrique. Land Rover et Toyota les ont néanmoins dotés du potentiel nécessaire pour pouvoir le faire. Et la maîtrise et l’expérience de ces deux marques fait qu’il ne suffit pas de grand-chose. Un jeu de pneus mixtes, un schnorkel, une galerie de toit, un réservoir additionnel et ainsi qu’un réfrigérateur mobile permettent déjà de transcender leurs possibilités baroudeuses. Certes, c’est un budget supplémentaire, mais pour un plaisir décuplé.

2E8E3674

Ce qu’il faut retenir

Les concurrents directs du Land Rover Discovery 3 sont le Nissan Pathfinder et le Jeep Commander. Ceux du Toyota Land Cruiser Station Wagon sont le Land Rover Range Rover et le Mercedes GL. Alors, pourquoi les comparer ? Parce qu’il s’agira à n’en pas douter des baroudeurs de la prochaine décennie. Les générations précédentes du Station Wagon apportent leur réputation en la matière et le Disco 3 commence à se populariser en tant que 4×4 des pistes. Pour modernes qu’ils soient, ces deux véhicules tout terrain restent fiables et performants dans des conditions extrêmes. La meilleure preuve ? L’intérêt que leur porte les accessoiristes de tous bords.

D6-Saturday Big Red - Birdsville - Rodeo - Birdsville Track to Mungerannie

Le choix de la rédac’

C’est une première mais force est de constater que ces deux 4×4 de choc finissent ex-aequo. S’ils ne boxent pas tout à fait dans la même catégorie en terme de gamme et de prix, ils représentent tous les deux ce qui se fait de mieux, au sein des véhicules modernes et récents, pour le baroud. Le Disco 3 fait jouer ses prix plus accessibles et une grande maîtrise de la technologie au service de ses performances. Le Station Wagon bénéficie lui d’une habitabilité permettant de plus grandes possibilités d’aménagement et d’une conception plus simple mais qui table sur une fiabilité accrue.

 

Toyota Land Cruiser SW

Performances  ***

L’énorme puissance du V8 D-4D se manifeste un peu tard, mais son efficacité est saisissante pour un véhicule de ce poids.

Confort           *****

Difficile de faire plus généreux en espace que l’habitacle du Station Wagon. La présentation est juste un peu datée.

Equipement    ****

Vu les prix affichés, le Station Wagon ne peut qu’être bien doté de série, avec ordinateur de bord multi-fonctions, climatisation bi-zone etc.

Freinage          ***

Le poids et le gabarit de ce Toyota imposent une bonne anticipation des conditions de circulation pour être sûr de maîtriser le 4×4.

Habitabilité     *****

On pourrait presque se perdre dans l’habitacle du Station Wagon. Le coffre est gigantesque et permet d’envisager de très gros chargements.

Finition           ****

Elle est supérieure aux standards Toyota et plutôt flatteuse. On regrette juste sa présentation assez peu moderne.

Consommation           **

4×4 lourd, gros moteur V8 : on ne pouvait pas s’attendre à un appétit d’oiseau. Mais le Station Wagon n’est vraiment pas raisonnable sur cet aspect.

Comportement routier            ***

Le travail de Toyota sur la suspension du Station Wagon est assez bluffant. Mais les lois de la physique reprennent un peu le dessus dans les virages très prononcés.

Aptitudes TT  *****

Une fois l’imposant gabarit du véhicule à l’esprit, on peut demander à ce Toyota de franchir presque n’importe quoi.

Prix     **

L’offre a beau être généreuse, le prix reste quand même élevé. Ses concurrents directs (Land Rover Range Rover, Mercedes GL) sont toutefois plus chers.

Total    36 points

Land Rover Discovery 3

Performances  ***

Une vingtaine de chevaux supplémentaires pourraient être utile au Disco, mais le moteur TDV6 remplit efficacement sa tâche.

Confort           ****

L’intérieur du Disco 3 manque peut-être un peu de chaleur, mais il est spacieux et bien conçu à l’utilisation.

Equipement    ***

C’est une bonne chose que la suspension pneumatique et le Terrain Response soient devenus de série sur la dernière génération. Le reste ne souffre aucun reproche.

Freinage          ***

Un freinage brusque ne perturbe pas outre mesure le comportement du Disco 3 et ne génère pas trop de mouvements de caisse intempestifs.

Habitabilité     ****

Elle est tout simplement excellente, avec des places assises confortables et un coffre plus que généreux.

Finition           ****

Les matériaux choisis sont de très bonne qualité et doublés d’une présentation à la fois moderne et sobre.

Consommation           ***

Pour un 4×4 de ce poids, elle reste plutôt décente. Il ne faut toutefois pas avoir le pied trop lourd.

Comportement routier            ****

Land Rover a réussi une prouesse avec le Disco 3. Sur route, son comportement est impérial et le moteur est aussi discret que volontaire.

Aptitudes TT  *****

Le pari de la technologie fait par Land Rover s’avère payant et dote le Disco 3 de performances vraiment convaincantes.

Prix     ***

Le Disco 3 souffre de son positionnement « luxe ». Le dernier millésime a heureusement la suspension pneumatique et le Terrain Response de série sur la version de base.

Total    36 points

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.