Outils garantis à vie : valent-ils le coût ?

Plusieurs marques, connues ou non du grand public, commercialisent des outils « garantis à vie ». Que signifie réellement cette garantie et vaut-elle l’investissement pour les landistes bricoleurs ?

Quand on parle d’outils garantis à vie, c’est bien entendu la marque Facom qui vient à l’esprit de tous les bricoleurs. Cette célèbre marque française, devenue l’un des leader de l’outillage de qualité au niveau mondial, a notamment établi sa notoriété grâce à la garantie « à vie » de ses outils. Depuis, d’autres marques ont elles aussi décidé de garantir la fiabilité de leurs produits bien au-delà de la limite légale de 1 an.

Mais que signifie exactement cette garantie à vie ? La règle est en fait peu ou prou la même pour toutes les marques qui ont choisit ce type « d’assurance » : tout d’abord, cette garantie exclue logiquement tous les outils électriques (perceuses, clés à chocs, etc) ainsi que les petits embouts (tournevis etc). De même, l’usure normale d’un outil n’est pas prise en compte. Ainsi, une pince coupante ou un burin seront garantis en cas de casse, mais pas pour l’usure de leur partie coupante.

De la même façon, une clé dynamométrique ne sera pas garantie contre son déréglage progressif. Enfin, point le plus important sans doute car c’est le plus subjectif, la garantie à vie ne fonctionne qu’en cas d’utilisation « normale » de l’outil. Autrement dit, si votre clé métrique a cassé alors que vous essayiez de desserrer un boulon au pas impérial, et que cette « mauvaise » utilisation a laissé des marques, le fabriquant peut refuser de faire marcher la garantie.

Comment ça marche ?

Dans la pratique, un outil garanti à vie et qui a cassé doit simplement être retourné au magasin où il a été acheté. Autrement dit, les marques bénéficiant d’un large réseau sont favorisées : Facom bien sur, mais aussi Sam, Wurth ou KS Tools, qui étant françaises sont largement représentées chez les revendeurs professionnels. Pour les marques plus « exotiques » comme Beta Tools (Italie), King Tony (Taïwan), Kraftwerk ou Hazet (Allemagne) par exemple, il faudra s’assurer que le fournisseur d’origine continue bien à distribuer cette marque le jour où l’outil « lâche ». Le ticket d’achat est théoriquement obligatoire, donc il est plus prudent de le scanner pour en garder une copie inaltérable (les tickets des caisses enregistreuses finissent par blanchir avec le temps).

En théorie toujours, des outils achetés sur internet à un professionnel et donc avec facture doivent pouvoir aussi être échangés dans un magasin, mais il est possible que l’accueil du vendeur soit alors plus « froid ». Dans tous les cas le revendeur fera parvenir l’outil au fabriquant, qui sera seul juge de son avenir : réparation, échange pour un outil neuf ou refus de garantie. Le centre Facom dédié au retour des outils cassés en reçoit tous les jours près d’1,3 tonne ! Il faut dire que les professionnels (garages, mais aussi constructeurs automobiles, BTP, etc) sont des gros consommateurs d’outils… Reste le cas à part de Magnusson, marque développée par Brico Dépôt et vendue uniquement dans ses supermarchés de bricolage : ils bénéficient là aussi d’un large réseau qui permet un retour aisé en cas de casse.

Reste bien entendu que les outils garantis à vie sont toujours plus chers que ceux, même de marque connue, qui ne bénéficient que d’une garantie d’un an. Sont-ils un bon investissement ? La réponse dépend du niveau et de la fréquence d’utilisation de chaque landiste : ceux qui interviennent fréquemment sur leur Land auront tout intérêt à investir dans des outils solides qui ne les lâcheront pas en plein changement d’embrayage ou lors du démontage d’un arbre de transmission en pleine balade !

Les fabricants ayant de toute façon intérêt à ce que les retours d’outils cassés soient le moins nombreux possible, les outils garantis à vie sont effectivement conçus pour être plus résistants. Sont-ils pour autant tous identiques ? Non, car la solidité n’est pas le seul critère de choix d’un outil. Son ergonomie (longueur et forme du manche), ses caractéristique techniques (finesse des clés à fourche, angle de reprise des cliquets), sa facilité d’emploi (douilles colorées, cliquets plus ou moins fluides, etc) et bien sur son prix sont aussi des éléments importants au moment du choix.

 

Les marques avec garantie à vie en France

Facom

Sam

Ks Tools

Beta Tools

Magnusson

Wurth

Berner

King Tony

Kraftwerk

Hazet

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

11 plusieurs commentaires

  1. La grosse marque pro garanti à vie c’est Snap-on, elle n’est même pas citée…
    Je pense que avant la garantie était même total sur tous, embout, etc…, actuellement, je ne serai pas dire.
    Après, c’est pas le même prix…

    • Merci pour cette précision. Nous parlons en effet dans cet article des marques à la portée des particuliers. Snap-On n’est pas très développée en France à ce niveau-là.

  2. Bonjour, et merci pour cet article.
    Je cherche un kit d’outils pour mon Land.
    Seulement dans une même marque je trouve plusieurs formats, et je n’y comprends plus grand chose à force.
    Par exemple chez BGS, on a deux kits différents, tous deux de 192 pièces, avec des numéros d’articles différents, mais au même aspect. Quelle en est la différence?
    – 3/8″, 1/4 en 1/2″ BGS 2243
    – 1/4″, 3/8″en 1/2″ SAE inch BGS 2245

    Avez vous une explication svp pour me guider dans mon choix?

    Merci, et à bientôt au jubilé!

  3. L’une a les douilles en métrique, l’autre en Inch (pouce)… et ça ose écrire sur l’outillage

    • Ah oui, merci inconnu, je le constate aussi à y voir de plus près…
      Par contre pour la forme, entre landistes, d’habitude c’est plus sympa 😉

  4. Je ne suis pas landiste, j’étais à la recherche des garanties sur l’outillage à main fabriqué en Europe.
    SNA (Bahco, Irimo…), Gedore, Stahlwille et j’en passe.
    J’avais une voiture du fabricant Morris (Austin-Morris division of British Leyland), tout est en mesure impériale, même les machines Wrigley (chewing-gum).

  5. Bonjour juste pour soulever un point évoquer dans votre article WURTH n’est pas une marque française mais une marque allemande et leurs produit sont loin d’être garantie à vie car comme vous pouvez le lire dans leurs condition il est stipuler que si vous avez une « utilisation anormale » ce n’est pas garantie.
    mais que veut dire cette « utilisation anormale » ?? enfin il y a aussi la marque HILTI qui est le leader mondial qui a une vrai garantie sur c’est produit et sont consommables.

    • Bonjour. La notion d' »utilisation normale » est présente chez tous les fabricants d’outils garantis à vie.

      • Exact Vincent, lorsqu’on rentre un outil défectueux, les spécialistes comme la plupart des utilisateurs voient de suite s’il y a un souci d’utilisation. Un tournevis plat ne sert pas de burin, un cruciforme mal usé a été utilisé pour une tête de vis non correspondante, un marteau piqueur non graissé s’use lui aussi tout à fait différemment, idem pour une choc pneumatique sans huileur dans le système.
        C’est la raison pour laquelle ces outils sont vendus à des pros, qui sont sensés être formés pour les utilisés. Je me demande dans quelle mesure le particulier ne peut pas se retourner contre le fabriquant sous prétexte d’absence de mode d’emploi…

Répondre à Louis Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X