Prépa : la rehausse dans les règles

Rehausser la carrosserie de son Land permet d’obtenir de meilleurs angles d’attaque et de sortie et d’augmenter les débattements de la suspension donc son efficacité en tout terrain. Mais une rehausse importante implique beaucoup de modifications qui transforment la géométrie du véhicule  et peut avoir des effets négatifs sur  le fonctionnement de la transmission et des trains roulants.  Tout l’art d’unes rehausse réussie consiste à  trouver le bon compromis.

Les Land sont naturellement parmi les 4×4 les mieux pourvus en termes d’angles favorables et de débattements de suspension. Mais pour pratiquer le franchissement, on peut vouloir améliorer encore les performances de son véhicule. Des amortisseurs à longue course sont un premier pas, mais très vite la solution de la rehausse apparaît comme la plus logique. Elle permet d’obtenir des croisements de ponts importants, et donc une motricité améliorée même sur terrain difficile, puisque les roues sont plus souvent en contact avec le sol. Mais attention, si remplacer les amortisseurs et les ressorts d’origine par des modèles « +8 » ou « +10 » se fait facilement, il faut savoir qu’une telle rehausse a des répercussions mécaniques sur l’ensemble de la transmission, des ponts et des roues !

27187d1323349606-my-project-land-rover-discovery-300tdi-0

Si les spécialiste s’accordent à dire qu’il n’est pas nécessaire de modifier d’autres pièces du Land jusqu’à 3 ou 4 centimètres de rehausse, dès 5 cm il faut envisager de remplacer plusieurs organes vitaux du véhicule. La première conséquence d’une rehausse est en effet de modifier la hauteur et l’éloignement de la boîte de transfert  par rapports aux deux ponts. Les deux arbres de transmission travaillent alors avec des angles beaucoup plus prononcés et leur longueur n’est plus appropriée, ce qui induit  une usure accélérée… qui peut se terminer par une casse brutale. Les spécialistes ont donc développés divers accessoires pour « rattraper » la rehausse : bagues de rallonge rigides ou souples, arbres renforcés, à doubles croisillons ou à coulisseau surdimensionné qui s’adaptent aux mouvements des ponts… Il faut alors les conseils d’un professionnel ou beaucoup d’essais pour trouver le bon équilibre. Et ne pas oublier que de toute façon, la transmission du Land risque de travailler dans une configuration imparfaite. Le pont avant à tendance à pivoter sur son axe et cela modifie la chasse du véhicule donc sa stabilité (voir plus bas).  On corrige cela en montant des jambes de force à angles modifiés ou des Silent bloc excentrés. La barre Panhard devient aussi trop courte…

attachment

A l’arrière des tirants de ponts renforcés et surtout coudés permettent aux Silentbloc de travailler sans contraintes. Une barre Panhard réglable peut devenir nécessaire, de même qu’un nouvel amortisseur de direction… Les systèmes de fixation des barres Panhard et des tirants de ponts peuvent également être modifiés avec le remplacement des Silentbloc d’origine par des modèles en polyuréthane plus souples, qui permettent une articulation plus importante, voire la mise en place de rotules qui offrent une articulation encore supérieure. Pour des débattements maximum, on peut également équiper les amortisseurs avec de telles rotules. En dehors de leur prix élevé, les rotules ont le désavantage d’être  lourdes et nécessitent d’être graissées et nettoyées très régulièrement.

+evoaction4L

Le prix de la rehausse va grimper également avec l’ajout de certains accessoires indispensables. C’est le cas des cônes anti déboîtement, qui évitent aux ressorts de sortir de leur logement lors des croisements de pont extrêmes, des sangles de ponts qui bloquent les mouvements des ponts pour ne pas qu’ils aillent au-delà des capacités de débattement des amortisseurs, et des Durit de frein, qui doivent être rallongées pour rattraper la rehausse du véhicule… Enfin, il faut tenir compte du fait que la rehausse va également influencer le comportement général du Land, puisque son centre de gravité va être situé plus haut que d’origine. Les mouvements de la caisse sont logiquement accentués en accélération, freinage ou en franchissement extrême, ce qui peut nécessiter de changer les jantes ou les pneumatiques.

+IMG_6577

 

chasse ok2

Chasse « normale »

La chasse est ouverte !

L’angle de chasse exprimé en degrés est formé par l’axe de pivot de la roue et l’axe vertical partant du point de contact du pneu avec le sol. Les véhicules de série ont toujours un angle de chasse positif qui privilégie la stabilité et le retour en ligne droite des roues. Lorsqu’on élève le Land de plus de 4 cm les jambes de force prennent une inclinaison différente et l’angle de chasse est fortement modifié. Cela se ressent immédiatement au volant car la direction devient plus légère mais aussi plus difficilement contrôlable.

chasse ok

Chasse modifiée par la rehausse

C’est là qu’interviennent les jambes de force coudées ou les Silentbloc excentrés  qui servent à corriger cet angle pour se rapprocher  des données d’origine. Les préparateurs utilisent les valeurs suivantes pour corriger les rehausses :

Rehausse            Jambe de force coudée

5 cm                              3°

10 cm                            6°

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X