Jaguar Land Rover + BMW: une alliance pour les véhicules électriques

Les nouvelles technologies coûtent cher ! Tous les constructeurs sont actuellement confrontés aux coûts importants de développement des véhicules électriques mais aussi des technologies pour les futurs automobiles autonomes. Alors que sa santé économique n’est pas flamboyante, Jaguar Land Rover vient d’annoncer une nouvelle alliance avec le groupe allemand BMW pour mutualiser leurs investissements.

Des moteurs BMW sous les capots des Land Rover ? Pour les landistes, l’annonce aurait un goût de déjà-vu puisque la marque allemande a été propriétaire de Land Rover (mais aussi de Rover et de Mini…) de 1994 à 1999. Mais l’histoire ne se répète pas… Cette-fois c’est un partenariat technique qui vient d’être annoncé par les deux groupes.

Le Range Rover P38, symbole de l’époque où Land Rover appartenait à BMW !

BMW et JLR ont en effet annoncé mercredi leur intention de développer des moteurs électriques, des transmissions et des modules électronique de puissance de prochaine génération dans le cadre d’une nouvelle alliance industrielle visant à réduire les coûts de développement des voitures électriques.

BMW et JLR, concurrents sur le terrain et alliés dans les bureaux de recherche…

« Ensemble, nous sommes en mesure de mieux répondre aux besoins des clients en réduisant les délais de développement et en commercialisant plus rapidement les véhicules et les technologies les plus modernes », a déclaré Klaus Froehlich, membre du conseil d’administration de BMW.

Concrètement, BMW et Jaguar Land Rover souhaitent réduire les coûts grâce à la réalisation en commun du développement, de la planification de la production et des achats. En revanche, chaque groupe fabriquera dans ses propres usines (Wolverhampton pour JLR) les EDU (Electric Drive Units, autrement dit les « machines électriques ») qui résulteront de ce partenariat.

Très belle réalisation technique, la Jaguar I-Pace 100% électrique devrait être déclinée en une version Land Rover prochainement.

Nick Rogers, directeur technique de Jaguar Land Rover, a déclaré: « Nous avons prouvé que nous pouvions construire les meilleures voitures électriques du monde, mais nous devons maintenant adapter cette technologie à la prochaine génération de produits Jaguar et Land Rover. »

Plutôt qu’un rachat par PSA, le groupe JLR a donc préféré la solution plus « légère » d’un partenariat avec BMW pour alléger ses dépenses de Recherche & Développement dans les années à venir. De quoi rassurer les investisseurs.

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

6 plusieurs commentaires

  1. avant la fin de l’année, votre poisson d’avril deviendra réalité

  2. Mon Freelander 1ère génération à moteur BMW reste une pure merveille. Pourvu que l’alliance profite au prochain Defender!

  3. P38, une vraie référence, sauf en fiabilité

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X