Vidéo: Nouveau Range Rover Evoque, pour grimper des trottoirs… et un peu plus

Pas de boîte courte ni de blocage de différentiel arrière, des débattements limités et des angles de franchissement pas toujours favorables… On connait les limites du range Rover Evoque en tout terrain. Personne ne songerait traverser l’Afrique avec ce SUV compact et premium, mais ceux qui ont essayé un Evoque ailleurs que sur du goudron savent aussi qu’il se débrouille très bien…

Land Rover a en tout cas voulu démontrer les capacités de son dernier-né avec une série d’obstacles inédits parsemés dans les rues de Londres ! Conducteurs et passants se sont arrêtés pour observer le nouveau Range Rover Evoque franchir ces obstacles dans une zone délimitée par des triangles de signalisation de 4 mètres de haut. En regardant au travers des triangles, il était possible de reconstituer des panneaux de signalisation routière bien connus, comme « chaussée dégradée » ou « forte montée ». Ces deux difficultés mettaient en scène les possibilités tout-terrain incontestables de la nouvelle architecture du Range Rover Evoque en milieu urbain.

Sur les rives de la Tamise, le plus petit SUV de la famille Range Rover a parfaitement abordé une rampe de 40 degrés annoncée par le panneau « forte montée ». Cet obstacle démontrait tout l’intérêt de l’angle d’approche du Nouveau Range Rover Evoque, limité à 25 degrés grâce à de faibles porte-à-faux, et du fameux système de contrôle de vitesse en descente HDC de Land Rover (apparu la première fois sur le Freelander 1 en 1994 !)

Le panneau de signalisation « revêtement dégradé » a pris la forme d’un croisement de pont extrême. L’occasion de démontrer l’efficacité de la deuxième génération du système Active Driveline, associé à une garde au sol de 212 mm.

Un panneau « passages d’animaux » démontrait ensuite tout l’intérêt que peut revêtir le système de rétroviseur intérieur ClearSight, une première dans ce segment. D’un simple appui sur une touche, cet équipement permet au conducteur de voir ce qui se passe à l’arrière malgré la présence d’objets pouvant gêner la visibilité.

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

4 plusieurs commentaires

  1. Je préfère mon 109 pour cet exercice

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X