5000 emplois supprimés chez Land Rover ?

D’après la BBC, le groupe Jaguar Land Rover s’apprête à supprimer 5 000 emplois outre-Manche, soit plus de 10 % de ses effectifs, dans un contexte d’incertitudes liées au Brexit.

Le constructeur automobile Jaguar Land Rover va supprimer jusqu’à 5 000 emplois au Royaume-Uni, soit plus de 10 % de ses effectifs, affecté notamment par une chute des ventes en Chine et les incertitudes du Brexit, rapporte ce jeudi la BBC. En décembre dernier, près de 1000 ouvriers de l’usine de Castle Bromwich avaient déjà été mis au chômage technique partiel pour absorber la chute des ventes.

 

Selon le média anglais, ces suppressions d’emplois font partie d’un plan de réduction des coûts de 2,5 milliards de livres (2,8 milliards d’euros) et seront annoncées jeudi après-midi. Elles viseront principalement des postes dans les services administratifs, de marketing et de direction, mais le personnel de production devrait également être touché.

 

Ces coupes claires sont une résultante d’une chute des ventes en Chine et de celles des véhicules diesel, ainsi que des inquiétudes sur la compétitivité britannique après le Brexit, prévu fin mars, indique la BBC en citant des sources internes au groupe, sans les nommer. En juillet 2018, le constructeur automobile avait menacé de réduire ses dépenses au Royaume-Uni en cas de Brexit dur, un scénario mis en avant par le gouvernement qui peine à convaincre les députés britanniques d’adopter l’accord de divorce négocié avec l’Union européenne.

Le futur n’est toutefois par noir pour Jaguar Land Rover, qui a vu le nombre de ses employés augmenter fortement ces dernières années, et qui malgré les difficultés actuelles devrait continuer à voir ses profits augmenter dans les 2 années à venir, selon les économistes.

 

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

6 plusieurs commentaires

  1. Cela fait tellement longtemps que TaTa-Land s’est sciemment coupé de sa clientèle historique en ne privilégiant que des hauts de gamme, que non seulement je ne m’étonne pas de la conséquence désastreuse de cette stratégie mais aussi, que cela sera peut être l’occasion d’un recentrage vers… une autre clientèle plus fidèle et moins volatile. et de (re)voir enfin… le new-defender

  2. Le brexit est une bonne excuse pour executer le plan de tata, compris depuis longtemps.. Pognon pognon pognon. Et un peu pour l argent

  3. But building 2 new JLR engine plants in the UK, one to make the battery and the other the electric motors

  4. ils ont qu’à virer tous ces cadres bon à rien qui n’on pas su anticiper et qui ont perdu des marchés du fais de l arrêt de la production du defender

  5. surtout à cause de ce matraquage contre le diesel!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X