Essai: Range Rover Sport SVR 2018

Nous avons essayé en Angleterre le Range Rover Sport dans ses nouveaux habits du millésime 2018. Si le style ne change pas beaucoup -et c’est tant mieux !- ce SUV évolue au niveau technique avec une version SVR encore affinée.

C’est une nouveauté importante de la gamme Land Rover pour 2018 : le nouveau Range Rover Sport SVR ! Si le plus dévergondé des Range n’avait pas forcément besoin de plus de puissance pour épater la galerie, Land Rover à choisi de lui octroyer la version la plus démonstrative de son V8 Supercharged (575 ch, disponible auparavant chez les cousines Jaguar uniquement…) histoire de garder un peu d’avance sur la concurrence.

Mais les ingénieurs maison ont aussi affinés certaines de ses caractéristiques. Rien que le poids gagné par les nouvelles jantes (- 3 kilos par roue !), le capot en carbone (- 4kg) et les nouveaux sièges (-30 kg sur l’ensemble) permettent au SVR de se montrer plus agile dans les enchaînements – ce qui n’était pas le domaine de prédilection de sa première mouture. Si les gains en matière de performances restent anecdotiques, les réglages de suspension optimisés endiguent mieux les phénomènes de cabrage à l’accélération et de plongeon au freinage, pour une efficacité réellement améliorée, notamment dans les enchaînements de virages.

Mais il n’y a pas de secret : cette efficience se paye par un confort bien moins ouaté que sur les versions moins musclées… ou qu’à bord d’un Range Rover L405. Comme son grand-frère, le Range Rover Sport bénéficie pour ce millésime 2018 d’un intérieur revu à la sauce Velar, avec deux superbes écran tactiles qui permettent de piloter le système multimédia et les choix de transmission du bout des doigts. Pour ce millésime 2018, le Range Sport évolue donc en douceur avec des choix de motorisation pertinents et une nouvelle version extrême SVR qui ne lâche rien. De quoi affronter la concurrence sereinement.

 

D’autant qu’il étonne toujours en tout terrain ! Malgré ses jantes énormes et ses flancs de pneus réduits à leur plus simple expression, le Range Sport SVR arrive grâce à sa gestion électronique de pointe (Terrain Response 2) à se sortir de situations assez « velues ». La suspension pneumatique y est aussi pour beaucoup, mais les limites sont plus vites atteintes qu’avec un Range Sport moins motorisé. Il garde de toute façon une longueur d’avance sur tous les autres SUV sportifs allemands ou japonais dans ce domaine…

Les prix, les options

Les prix, les options

Range Rover Sport

Finition SVR à partir de 134 000 euros

Jantes 22 pouces 5083 3 148 euros

Toit panoramique fixe 2 075 euros

Peinture Madagascar Orange 4 834 euros

Pack Design Carbone + capot 8 434 euros

Finition fibre de carbone habitacle 1 554 euros

FICHE TECHNIQUE Range Rover Sport SVR (2018)

FICHE TECHNIQUE Range Rover Sport SVR (2018)

MOTORISATION

Type Essence V8

Suralimentation 1 compresseur

Cylindrée 4 999 cm3

Puissance max. 575 ch

Couple maxi 700 Nm

TRANSMISSION

Boîte Automatique à 8 rapports ZF 8HP70

Direction assistée Électrique

Blocage de différentiel Central + Arrière

FREINAGE

Freins avant Disques ventilés 380 mm

Freins arrière Disques ventilés 365 mm

SUSPENSIONS

Avant Suspension SLA pneumatique, amortisseurs et barres anti-roulis actifs

Arrière Suspension Integral link pneumatique, amortisseurs et barres anti-roulis actifs

ROUES

Jantes 22 pouces

Pneus Continental ContiSportContact en 295/40R22

PERFORMANCES

0-100 km/h 4,5 s

Vitesse maximum 280 km/h

CONSOMMATION

Cycle mixte 18,9 l/100*

Rejets de CO2 294 g/km

Contenance du réservoir 104 l

DIMENSIONS ET CAPACITÉS

Longueur 4 879 mm

Largeur max. 2 220 mm

Hauteur 1 803 mm

Empattement 2 923 mm

Diamètre de braquage 12,4 m

Poids à vide min. 2 310 kg

Poids de remorquage max. 3 000 kg

Volume du coffre 780 l

Garde au sol max. 278 mm

Profondeur de gué max. 85 cm

Angle d’approche max 33,3°

Angle central max 27,2°

Angle de sortie max 31°

* calculée par Land Mag

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

9 plusieurs commentaires

  1. 575cv pour garder un peu d avance sur la concurrence… et la grand Cherokee et la lambo urus alors

  2. +25cv et -30Kg c’est vraiment que dalle pour un tel engin.
    Quand tu vois la concurrence, tu te demandes s’il n’a pas 3 ans de retard..

  3. Un monstre, j’espère que St Nicolas pensera à moi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X