Land Rover Lightweight VS Santana 88 Militar : les faux jumeaux

De toute évidence le Lighthweight de Land Rover et le 88 Militar de Santana ont un air de famille. Conçus spécifiquement pour les militaires  à la fin des années 1960 et construits jusqu’au milieu des années 1980 ces deux modèles assemblés sur une base commune présentent cependant de nombreuses différences, la plus importante étant que le premier était fabriqués par Rover à Solihull, en Angleterre tandis que le second sortait de l’usine Santa Ana à Linares, en Espagne. Un reportage de Land Mag 85.

Rover a toujours construits des véhicules légers pour les militaires mais jusqu’au milieu des années 1960 ce n’était que des adaptations des fameuses Land Rover Series I et Series II. Ces modèles spéciaux avaient une utilité certaine mais l’armée britannique désirait un véhicule encore plus léger et surtout plus facile à transporter en avion ou par hélicoptère. Les ingénieurs de Rover se sont alors mis sur leurs planches à dessin et la première ébauche du Truck Utility ½ ton 4×4 Rover appelé communément Lightweight a vu le jour en 1965.

Sans doute le premier prototype de « Half Ton Lightweight » en 1966.

Le premier prototype a été construit en 1966 et ce véhicule est entré en production en 1968. C’était une Land  allégée imaginée sur la base de la Series II A 88 pouces. Pour réduire le poids au maximum les panneaux de carrosserie, notamment les ailes, ont été fortement entaillés. Ainsi dépouillé, le Lightweigh pouvait être embarqué dans les Armstrong-Withworth Argosy, les avions cargos britanniques de l’époque qui s’ouvraient par l’avant. Cependant, ce véhicule restait toujours trop lourd pour être transporté par les hélicoptères Wessex. Alors, de nombreuses parties comme les portes, le toit, le pare-brise ou la roue de secours furent conçues pour être démontées et transportées séparément. Les militaires en opération pouvaient remonter ces pièces en quelques minutes même en rase-campagne.

Une photo plutôt rare : deux Lightweight Land Rover de deux générations différentes côte à côte !

En 1972, le Lighweight était tout naturellement construit sur la base de la toute nouvelle Series III et les gouvernements de la Belgique, du sultanat du Brunei, du Guyana, des Pays-Bas, de Hong Kong, de l’Indonésie, de la Jamaïque, de l’Arabie Saoudite et du Soudan firent des commandes de ces véhicules pour leurs militaires.  Dans le même temps l’usine espagnole Metallurgica Santa Ana qui produisait des Land Rover Santana sous licence depuis 1958 développait également un modèle « léger » appelé 88 Militar. Le premier Santana  88 Militar est sorti de l’usine de Linares en 1969. Les ailes étaient plus fortement découpées que celles du Lighweigth et les veilleuses noyées dans celles-ci. Les hélicoptères utilisés par les espagnols étant plus puissants que les modèles anglais, les 88 Militar pouvaient facilement être héliportés sans démontage. Des anneaux placés au niveau de chaque moyeu ont été conçus  à cet effet. Cela augmentait la largeur du véhicule mais il n’était pas prévu de transporter les 88 Militar dans des avions.

Ces Santana ont équipé bien évidemment l’armée espagnole mais aussi en partie l’armée marocaine et l’armée égyptienne. Des 88 Militar ont même été envoyés en pièces détachées en Iran dans l’usine de Farsi Morratab. Nos deux modèles comparés ont été fabriqués après 1980 sur la base de la Series III de l’époque. Le châssis est identique pour l’un et pour l’autre et on remarque une traverse arrière différente des châssis de Series III destinées au marché civil. Contrairement au Lightweight, le 88 Militar n’a pas été prévu pour être démonté. Sa benne arrière est moins haute que celle du Lightweight et la capote « descend » beaucoup plus bas. Le capot du 88 Militar semble être le modèle de base des Series III 88 tandis que celui du Lighweight est spécifique.

Au niveau de la transmission, de la motorisation et de la suspension,  on retrouve les pièces utilisée sur les Series III et les Santana civiles de l’époque. Pour la suspension, le 88 Militar est doté à l’arrière des fameuses lames paraboliques développées par la firme espagnole et réputées plus confortables. Sur ces deux modèles, on retrouve des pare-chocs avant « militaires » de forme identique mais de conception différente. Les « bumperettes » à l’arrière qui servent également de marchepieds  sont également très semblables. A l’intérieur, le confort et l’instrumentation restent  spartiates quel que soit le modèle mais le tableau de bord du 88 Militar apparaît  beaucoup plus complet que celui du Lightweight avec des témoins lumineux et des cadrans en nombre.

Pour une utilisation sans problème dans des conditions de travail difficiles, le Lightweight dispose d’un radiateur supplémentaire d’huile placé devant le radiateur du traditionnel circuit de refroidissement. On retrouve sous le capot du 88 Militar le fameux moteur Diesel Rover de 2l ¼  très prisé à l’époque sur le continent européen. Pour l’anecdote, un deuxième filtre à gazole « de dépannage rapide » a été posé à côté du filtre principal. Les militaires britanniques préféraient le moteur 2 l ¼ essence au Diesel et le Lightweight de ce comparatif est représentatif de cette demande. Bien que de nombreux Lightweight dits FFR pour Fitted For Radio soient dotés d’un système électrique en 24 V, notre Lighweight dispose d’une alimentation électrique en 12 V ainsi que d’une conduite à gauche qui laisse supposer que ce modèle à principalement servi sur le continent, en Allemagne ou en Belgique très probablement.

Le remplissage de carburant s’effectue sur le Lightweight par des goulottes placées au dessus de deux réservoirs de 50 l installés sous les sièges du passager et du conducteur. Un inverseur manuel permet de passer d’un réservoir à l’autre. Ce montage, qui fait gagner de la place et du poids est particulièrement dangereux et il est formellement recommandé de ne pas fumer dans un Lightweight. Conçus dans le même temps  le Santana 88 Militar et le Land Rover Lighweight sont très semblables. Ils ont chacun rendu de grands services aux militaires pendant une quinzaine d’années. Tous les modèles ont été réformés depuis et ils font le bonheur des collectionneurs passionnés comme l’Espagnol Javier de Mazarrasa et le Français Charles Magrecki.

Fiche technique - Le 88 Militar de Javier de Mazarrasa

Fiche technique - Le 88 Militar de Javier de Mazarrasa

Journaliste spécialisé dans les sujets traitant des affaire militaires Javier de Mazarraza est le rédacteur en chef de la « Revista Espagnol de Defensa ». Il est donc tout naturellement passionné de véhicules de l’armée et son 88 Militar de 1982 acheté il y a quelques années est sans aucun doute le modèle préféré de sa collection. Ce Santana a servi pendant dix ans comme véhicule de commandement dans un régiment d’artillerie avant de devenir un véhicule « école ». Il l’a acheté à un prix raisonnable après sa réforme et l’a conservé comme à l’origine avec les blasons du régiment ce qui lui vaut quelques « demandes d’explications » de la part de policiers un peu pointilleux. Il déride vite l’atmosphère car il est intarissable sur l’histoire de ce véhicule bien particulier.

Fiche technique

Nom officiel TT Militar 4×4

Marque Land Rover Santana

Modèle 88 Militar Diesel bâché

Année 1982

Motorisation 4 cylindres 2 l ¼ (2286 cm3) Diesel Rover

Puissance 67 ch à 4000 tr/mn

Transmission Boîte de vitesses à 4 rapports entièrement synchronisés

Boîte de transfert à deux rapports de réduction : 1,148 : 1 et 2,35 : 1

Suspension Lames semi-elliptiques à l’avant Lames paraboliques à l’arrière

Amortisseurs télescopiques

Freinage Tambour à l’avant et à l’arrière

Roues Jantes en acier 16 pouces Pneus 6.00 x 16

Système électrique 24 V alimenté par deux batteries de 12 V 60 AH

Dimensions Empattement : 2230 mm (88 pouces) Longueur totale : 3725 mm Largeur : 1574 mm Hauteur : 2000 mm

Divers

Poids à vide : 1660 kg Vitesse maximale : 103 km/h Personnel transporté : 7 Capacité du réservoir : 100 l Autonomie : environ 700 km

Fiche technique - Le Lighweight de Charles Magrecki

Fiche technique - Le Lighweight de Charles Magrecki

Grand amateur de véhicules militaires, Charles Magrecki qui habite dans le département de l’Allier voulait un Lightweight dans sa collection. Il a acheté ce modèle sur un coup de cœur il y a quelques années déjà. Charles pense que ce Lighweight de 1980 a servi dans un régiment de commandos car il disposait d’un porte fusil à l’origine. Il a entièrement restauré ce véhicule qui lui sert maintenant à se déplacer sur les rassemblements Land et le succès est garanti.

Fiche technique

Nom officiel Truck Utility ½ ton 4×4

Marque Land Rover

Modèle Lightweight 88 essence bâché

Année 1980

Motorisation 4 cylindres 2 l ¼ (2286 cm3) essence Rover

Puissance 86 ch à 4500 tr/mn

Transmission Boîte de vitesses à 4 rapports entièrement synchronisés

Boîte de transfert à deux rapports de réduction : 1,148 : 1 et 2,35 : 1

Suspension Lames semi-elliptiques à l’avant et à l’arrière

Amortisseurs télescopiques

Freinage Tambour à l’avant et à l’arrière

Roues Jantes en acier 16 pouces Pneus 6.00 x 16

Système électrique 12 V alimenté par une batteries de 12 V 58 AH

Dimensions Empattement : 2230 mm (88 pouces) Longueur totale : 3650 mm Largeur : 1520 mm Hauteur : 1950 mm

Divers Poids à vide : 1456 kg Vitesse maximale : 111 km/h Personnel transporté : 7 Capacité des réservoirs : deux réservoirs de 50 l Autonomie : environ 650 km

Essence pour l’un Diesel pour l’autre

La grande majorité des Lightweight a été équipée du moteur 4 cylindres 2 l ¼ essence. Seule cette version fut disponible  jusqu’en 1976. cependant, les Lighweight destinés à l’armée de Pays-Bas étaient dotés du moteur Diesel 2l ¼ et l’armée britannique a commandé quelques exemplaires en Diesel pour des usages spécifiques. En revanche, les 88 Militar étaient pratiquement tous dotés, comme les Santana de l’époque, du moteur Diesel de 2 l 1/4, le 4 cylindres essence étant réservé aux commandes spéciales.

Quelques chiffres

On compte très exactement 2969 Lightweight Series II A produits dont 1096 à conduite à gauche et 1893 à conduite à droite. A cela, on peut ajouter 10425 Lightweight produits entre 1972 et 1980. Pour les cinq dernières années de vie du Lighweight, les chiffres sont moins précis. On estime une production tournant autour de 6000 unités. Ainsi pratiquement 20 000 Lighweight ont été fabriqués à Solihull.  Pour le 88 Militar c’est encore plus flou car la presque totalité des archives de la période « Land Rover » a été détruite lors de « l’ère » Suzuki. On estime cependant qu’environ 3 500 88 Militar auraient été construits.

 

Commando et Ligero

En France, le Lightweight est très communément appelé Commando sans doute par référence aux commandos de la Royal Navy qui l’ont souvent utilisé. C’est une dénomination typiquement française que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Pour les espagnols, le terme Ligero caractérise uniquement la version civile du Santana 88 Militar lancée en 1980. Les Ligero étaient peints en rouge ou en orange.

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*