Vidéo : bientôt des Land Rover « made in Brasil »

Le groupe Jaguar Land Rover a inauguré ce mardi 14 juin sa nouvelle usine d’assemblage d’une valeur de 310 millions d’euros dans l’état de Rio de Janeiro au Brésil.

Cette inauguration est une première à plusieurs titres : c’est tout d’abord la première fois qu’un groupe automobile britannique ouvre une unité de production en Amérique latine. De nombreux constructeurs européens (WV, PSA, REnault, …) y sont présent depuis plusieurs années. C’est également la seule usine détenue à 100% par Jaguar Land Rover en dehors du Royaume Uni, les autres (Chine, Inde) ayant été réalisées avec des partenaires locaux. L’usine d’Itatiaia fait 60 000 m2 soit environ la taille de 9 terrains de football.

_S3X0088

Le groupe indique que cette usine »fait partie de sa stratégie d’expansion internationale » et permettra  à Jaguar-Land Rover « de proposer des nouveaux modèles à ses clients mais aussi de se protéger des fluctuations des taux de change et d’améliorer sa compétitivité mondiale ». Cette nouvelle usine produira en effet dans un premier temps des Range Rover Evoque et des Land Rover Discovery Sport pour le marché brésilien et le reste de l’Amérique Latine. Ces deux modèles représentent 70% des ventes de Land Rover sur place.

_S3X9525

Si Jaguar Land Rover est présent au Brésil depuis plus de 25 ans, les ventes décollent pour le groupe dans ce pays. Ainsi au cours des cinq premiers mois de l’année, les ventes ont augmenté de 11%. Land Rover est le leader sur le segment des SUV premium et Jaguar enregistre l’une des plus fortes progressions du pays avec des ventes en hausse de 70% sur les cinq premiers mois 2016. Jaguar Land Rover dispose d’un réseau de 35 concessionnaires qui couvrent tous les principaux territoires du Brésil.

_S3X5977

La nouvelle usine est bien entendu créatrice de nombreux emplois, puisqu’en plus des 400 ouvriers qui ont commencé à y assembler des Land, elle fait travailler des fournisseurs locaux : les sièges, le tableau de bord, l’échappement, l’assemblage du châssis et de la chaîne cinématique sont réalisés sur place. Et elle devrait pouvoir s’adapter dans le futur à la production d’autres véhicules du groupe. Mais, contrairement à ce que certains landistes pouvaient espérer, la ligne de montage du Def à Solihull n’y sera pas transplantée…

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*