Futur Land Rover Defender : des déclarations inquiétantes

land rover defender

Profitant du Salon de l’automobile de New Delhi, Gerry McGovern a fait quelques déclarations fracassantes sur le futur Defender. Qui ne vont malheureusement pas tout a fait dans le bon sens…

Delhi_AutoShow_LR_007_LowRes

S’exprimant sur le successeur du Defender à l’Auto Expo de New Delhi , en Inde, le Directeur du Design et « Chief Creative Officer » de Land Rover a ainsi déclaré que  la marque devait « élargir l’attrait du Defender , le rendre moins cher à construire et le vendre à plus de 100 000 exemplaire par an », autrement dit cinq fois autant que le modèle actuel.

Des commentaires qui vont certainement relancer, dans la communauté landiste, le débat sur la possibilité de voir  le DC100 être la base du futur Def.
land rover defender

D’autant que McGovern a livré quelques analyses supplémentaires plutôt inquiétantes : « Le Defender actuel ne s’est jamais vendu à cause de son design,  et il a très peu changé au fil des ans. Nous travaillons sur un véhicule qui va être plus agréable à regarder – les traditionalistes n’aimeront peut-être pas cela, mais ils devront s’y faire. Il sera toujours aussi efficace qu’avant et il aura des références à l’ancien modèle – il pourrait même avoir une roue de secours à l’arrière. L’important c’est de trouver les bonnes proportions, de lui donner une silhouette distinctive et attrait plus large . Un Def n’a pas à avoir un look ouvertement fonctionnel. Nous adoptons une approche plus sophistiquée. »

McGovern a ajouté que l’analyse de rentabilisation du nouveau modèle , la méthode de construction, et même l’usine où il serait construit n’ont pas encore été décidées. Le futur Def ne serait donc pas forcément construit à Solihull ? Encore un détail que les landistes ne vont pas apprécier…

Article précédentVidéo Land Mag > Un Range Rover P38 dur à cuire !
Article suivantUn nouveau logo pour Land Mag !