Prépa : le Defender de Françoise Graciet-Hollender et Franck Daurelle

Françoise et Franck sont des habitués du Breslau. En 2014, ils ont décroché la 7ème place dans les Balkans avec ce Def engagé dans la compétition depuis 2007. Connu sous le nom de « Mandubien » ce Land  a eu droit à une profonde préparation pour arpenter les terrains les plus difficiles des pays de l’Est. Une superbe prépa publiée dans Land Mag 125.

Ce véhicule  tout-terrain de l’extrême est un habitué du rallye Breslau. Baptisé Mandubien, du nom d’une tribu gauloise de Bourgogne ayant participé à la bataille d’Alésia, il a été conçu dans un atelier proche du site historique. S’il appartient aujourd’hui à Françoise Graciet-Hollender et Franck Daurelle, tout a commencé il y a un peu plus longtemps. Franck n’avait pas encore le permis de conduire en poche qu’il rêvait déjà de posséder un 4×4. En 1978, il a fait ses premiers tours de roue avec une Jeep Willys. C’était le début d’une passion. Avec cette auto, il passait le plus clair de son temps dans les bois. Il décrochait son permis 8 ans plus tard et s’achetait un Toyota BJ40 qu’il commençait déjà à modifier. Une fois le 4×4 transformé en cabriolet, il se familiarisait à la conduite offroad. En 1995, il dégottait un BJ46 pour partir en raid. Trop lourd, ce dernier fut finalement vite remplacé par un FJ45. Il a découvert la marque Land Rover grâce à un ami qui possédait une Series 88. A partir de là il décidait de franchir le cap avec un Defender 200 TdI en 1998. D’emblée, il remarquait que le véhicule était parfaitement adapté au franchissement.

E.C-4594

Une rencontre décisive

Avec ce Land, il découvrait de nouvelles possibilités et, depuis, il n’a plus jamais quitté la marque. Après avoir roulé deux ans en Def 300 Tdi, il a jeté son dévolu, en 2007, sur un 90 Td5 Mark II (6 places) acheté neuf. Celui-là même que vous avez sous les yeux. Le Land n’est pas resté d’origine très longtemps. Franck rêvait de franchissement, d’aventure et de défis. Il s’engageait donc dans le Breslau et terminait à chaque fois la  course : 9ème en 2011 en Pologne, 2eme  en 2012 au Breslau Balkan et 7ème cette année. Il a d’ailleurs été le premier français à monter sur le podium d’un Breslau.

E.C-4585

Sa rencontre avec Françoise Graciet a été décisive. Cette dernière est immergée dans la discipline depuis la création d’Euro4x4parts en 2000 où elle s’occupe de la communication et de la stratégie de l’entreprise. Très vite, elle est passée à la compétition avec les 24 heures tout-terrain de Paris. Suite logique, elle enchainait avec le Breslau Pologne aux côtés de Pascal Leboucher. Avec Franck, elle s’engageait dans le Breslau en 2014. Mais avant, le Defender 90 a dû fortement évoluer. Si des pièces spécifiques ont été piochées dans le catalogue Euro4x4parts, ils ont décidé de faire équipe avec Golden Coast Custom pour la mise en œuvre. A la tête de cette entreprise, basée a Bussy-le-Grand (Bourgogne) Fabrice Ravenet est spécialisé dans la métallerie et la soudure pour la construction de prototypes 4×4.

E.C-4593

Réparation et préparation

La première étape consistait à faire un bilan de santé du Def. Après avoir couru pendant 5 ans au Breslau, l’auto se montrait particulièrement fatiguée. Entre les bourbiers, les centaines de bosses, une remise en état s’imposait. L’arceau avait « plié » suite à un accrochage avec un Unimog, la caisse était inclinée de 3 cm sur un côté, les longerons avaient travaillé, les ponts étaient tordus… Bref, les travaux s’annonçaient particulièrement longs. Il a d’ailleurs fallu faire une croix sur la saison 2013. Celle-ci a été réservée à la préparation du Def.

E.C-4591

Le seul impératif était de le rendre opérationnel pour le Croatia Trophy 2014. L’équipe a donc travaillé sur 5 points: donner plus de puissance et de couple au moteur, rallonger l’empattement, protéger et renforcer la caisse, transformer la carrosserie et aménager la benne arrière. Pour franchir les obstacles les plus difficiles, il était donc important que le 5 cylindres en ligne délivre le meilleur de lui-même. D’emblée, le turbo a été remplacé par un modèle Turbonetic à géométrie variable éprouvé. Une pompe Facet a alimenté un réservoir tampon et une pompe Bosch est venue remplir efficacement la pompe d’injection. Un Intercooler gros volume plus efficient a remplacé le modèle d’origine tandis que l’admission d’air se fait désormais par une écope maison disposée sur le toit.

E.C-4663

La boîte à air a été installée dans la benne et provient d’un poids-lourd. Le radiateur a été disposé derrière les sièges et est alimenté par une écope disposée au-dessus du pare-brise. Avec un tel montage, le radiateur est parfaitement protégé des chocs et de l’immersion dans l’eau. Les ventilateurs, eux, assurent un refroidissement supplémentaire à faible allure. Toujours au chapitre refroidissement,  deux radiateurs (un pour le retour de gazole et un pour la direction hydraulique) ont cette fois été disposés en façade derrière l’intercooler.

E.C-4603

Placé dans la benne, le réservoir en aluminium a été réalisé sur mesure. En soulevant le siège, on remarque que deux batteries Optima rouges ont été installées: une pour l’alimentation électrique du  Def et l’autre pour celle du treuil treuil Gigglepin double moteur et free spool. Notez que la recharge est commandée manuellement. Après reprogrammation du calculateur (lui aussi replacé en haut de la benne), le Def prétend développer 205 ch et délivrer 480 Nm de couple. Avec une telle puissance, les Durit ont bien évidemment été remplacées par des modèles en silicone.

 E.C-4599

 Trains roulants efficaces

Au niveau de la liaison au sol, tout a été repensé. Les ponts Land Rover ont été changés au profit de modèles de Nissan Patrol GR Y61 avec couronne en 10,5 pouces à l’arrière. Grâce à cette adaptation, l’empattement est passé de 90 à 105 pouces ce qui augmente considérablement la stabilité à haute vitesse. Les blocages de différentiels avant et arrière proviennent de leur côté de chez ARB et permettent de se sortir d’une mauvaise situation quand une roue perd de l’adhérence. Pour une extrême fiabilité, ce Def s’équipe d’une transmission à joint homocinétique RCV. Celle-ci est garantie à vie et ultra résistante avec sa conception en acier Chromoly 4340 associé à un traitement thermique particulier. Les amortisseurs, eux, ont été remplacés par des Profender en 2.5’’ de type coilover avec réservoir séparé pour un amortissement et une rigidité sans faille! Ils sont associés à des bump-stop de la même marque. Rappelons qu’il s’agit d‘une butée hydraulique remplie d’air sous haute pression qui amortit le choc de la suspension en cas de talonnement.

 E.C-4616

Ajoutons à cela un kit complet direction hydraulique XFH1000 (vérin 6″, orbitrol 100ml, pompe, refroidisseur, réservoir, rotules, fixation colonne, courroie, tuyaux, supports) des mains meneuses renforcées, des rotules de type Ballistic avec spacers et des sangles anti débattement. Le freinage a lui aussi été revu. On retrouve désormais des disques avant et arrière  ZeroSixty rainurés et poinçonnés de Nissan Patrol, associés à un kit de flexibles de freins de type aviation rallongés de 10 cm.

 E.C-4613

 Une carrosserie tubulaire

Une fois la mécanique et les trains roulants repensés, il était essentiel de s’attaquer à la carrosserie. Et à ce niveau, Golden Coast Custom n’est pas passé par quatre chemins. Les ailes avant et arrière ont été retirées et remplacées par des éléments tubulaires (en 42 x 3 mm) fabriqués sur mesure et soudés au MIG. Des plaques d’aluminium peintes ton carrosserie viennent remplir les espaces tandis que l’arceau (extérieur et intérieur) enveloppe entièrement le Def. Il a été réalisé sur mesure par Golden Coast Custom en tubes étirés à froid TU37B (50×3 en extérieur et 40×3 en intérieur). L’auto peut se retourner, elle ne se déformera pas !

E.C-4627

Franck a tenu à ce que les arceaux soient démontables pour accéder au besoin à des parties mécaniques. Les bas de caisse ont eux aussi été fabriqués maison et permettent de repousser les pierres et autres obstacles tout en facilitant la montée à bord. Au rayon accessoires, on note une ancre terrestre X Eng, un ski de protection sur mesure pour protéger les boîtes et un nouvel éclairage ultra puissant LED HP Light. Dans l’habitacle, on fait dans l’efficace. Les baquets Raptor 4×4 by Sparco se chargent  de maintenir fermement les occupants. Au milieu, le tunnel de boîte a été créé par la société Inovacier à Dijon. Les commandes du compresseur sont toutes disposées en façade et le Tripmaster Terratrip – 202 plus V4 est solidement fixé pour se repérer facilement.

 

E.C-4601La modification ultime : une admission de camion

Avec 205 ch et 480 Nm de couple, il fallait trouver une admission à la hauteur. Celle d’origine ne suffisait pas, comme la majorité des kits schnorkels. Franck a alors eu l’idée d’installer un modèle de camion, plus à même à supporter le couple. Restait à résoudre un autre problème : où placer la boîte à air et son filtre pour qu’elle résiste aux traversées de rivières profondes ? Après de longues réflexions, il a alors été décidé de la positionner en hauteur dans la benne et de la brancher à une écope située sur le toit.

 

E.C-4647Françoise Graciet-Hollender et Franck Daurelle

Trois courses programmées pour 2015

-Au dernier Breslau, vous avez obtenu une belle 7ème place. Une belle concrétisation!

-Françoise Graciet-Hollender : On aurait pu faire bien mieux. Il y a eu certains couacs dans l’organisation et certains pilotes allemands ont été particulièrement avantagés. Mais qu’importe, on ne joue pas la « gagne » c’est le plaisir qui compte avant tout. Le véhicule a bien résisté et la préparation s’est montrée parfaitement adaptée aux conditions extrêmes du Breslau. Il reste quelques points à améliorer, mais nous sommes donc très optimistes pour 2015. Nous avons prévu de courir au Croatia Trophy (avril) au Breslau Poland (juin-juillet) et au Balkan Breslau Rallye (septembre).

– Quelles sont les optimisations que vous avez prévues d’apporter ?
– Franck Daurelle : Avant de prendre le départ, nous allons renforcer le pivot. Sur la dernière course, il s’est montré particulièrement fragile. On a d’ailleurs dû terminer sur 3 roues dans une grosse montée, le tout aidé de notre treuil. Nous avons rencontré Thomas Rivollet et sa solution est particulièrement intéressante pour pallier ce problème de fiabilité. Le montage est costaud et ingénieux. Ce sera donc lui aura la charge de fiabiliser notre DEF à ce niveau. Il reste aussi à revoir le faisceau électrique. À force d’être sujet à l’humidité, il a besoin d’une remise à neuf.

– Qui conduit, qui pilote sur le Breslau ?

– Françoise Graciet-Hollender : Les rôles sont bien définis. C’est Franck qui pilote et moi son co-pilote. Mais Franck me demande de plus en plus de prendre le volant…