Occasion : Bien acheter un Range Rover L322 TDV8 3,6 l (2007-2010)

Un Range Rover ne s’apprécie vraiment qu’avec un V8 sous son capot. Une motorisation prestigieuse et puissante qui pendant longtemps n’a existé qu’en essence… Heureusement en 2007 les ingénieurs de Land Rover présentaient le TDV8, un bloc Diesel de 3,6 l biturbo qui permettait enfin de concilier plaisir et faibles consommations. En occasion, le Range Rover L322 TDV8 reste au goût du jour.

Commercialisés à partir de 2007, le TDV8 de 3,6 l fait rapidement oublier le 6 cylindres Diesel d’origine BMW qui équipait la troisième génération de Range depuis son lancement en 2002. Il faut dire que les techniciens de Solihull ont mis tout leur savoir-faire en œuvre pour concevoir un moteur Diesel qui soit à la hauteur des légendaires V8 essence de la marque. Leur base de travail est alors l’excellent bloc TDV6 (issu pour sa part de la collaboration entre Ford et PSA) qui équipe déjà le Discovery 3. L’ajout de deux cylindres et de deux turbocompresseurs à géométrie variable est parfaitement maîtrisé, au point que le TDV8 fait depuis lors partie du mythe Range Rover. La configuration du moteur, avec 32 soupapes, permet en effet de monter dans les tours avec beaucoup de souplesse, ce qui ajoute aux performances et au raffinement du véhicule sur la route.

RR_07_26_HR

Le couple maximum est énorme avec 640 Nm (alors que le V8 essence plafonne à « seulement » 560 Nm dans sa version Supercharged), constant de 2000 à 2500 tours/minute, ce qui lui assure des performances optimum, sans effort, à des régimes moteur très faibles. Il y a déjà plus de 400 Nm de couple à seulement 1250 tours/minute, soit plus que le couple maximum de l’ancien moteur (390 Nm). Le TDV8 fait donc un tabac, d’autant que son arrivée est accompagnée par un certain nombre de « bonus ». Ainsi, la boîte automatique ZF à six vitesses à mode séquentiel auto-adaptatif fait son apparition. Le mode CommandShift permet de passer en boîte manuelle si nécessaire. Et bien entendu il y a aussi une gamme de rapports courts pour le tout-terrain et les remorquages délicats…

RR_07_34_HR

Les nouveaux réglages de suspension sont comparables à ceux du Range Rover Supercharged, ce qui garantit un comportement remarquable dans le plus grand confort. D’autres améliorations se retrouvent sur tous les modèles 2007 de la gamme Range Rover. L’habitacle bénéficie de nouveaux espaces de rangement (y compris une nouvelle boîte à gants double), d’un ensemble d’airbags amélioré, d’un design plus sobre pour la console centrale, d’un frein de parking électronique, d’une nouvelle planche de bord, d’une climatisation et d’une ventilation là encore améliorées. Le Terrain Response est de plus de série sur toutes les versions. Il permet au conducteur de choisir l’un des cinq réglages prévus sur la molette rotative. Les systèmes électroniques et mécaniques du véhicule sont alors optimisés pour faire face à ces conditions spécifiques et adapter le véhicule au terrain rencontré.

+RR_07_21_HR

Sur le marché français le TDV8 3,6 l, bien aidé par le prix contenu du gazole, s’est logiquement taillé la part du lion dans la gamme Range. On retrouve aujourd’hui cette domination dans les petites annonces, où les TDV8 3,6 l sont relativement nombreux et de plus en plus accessibles, puisque les modèles les plus kilométrés commencent à tomber sous la barre des 20 000 euros. Une véritable tentation car ce bloc n’a pas pris une ride et reste toujours un excellent moteur. Seule la boîte automatique à 6 rapports peut paraître un peu lente de nos jours…

land_rover_tdv8_1

Sur le plan de la fiabilité, le Range TDV8 est un très bon élève, comme tous les Land de cette génération. Les deux turbocompresseurs sont parfois fragilisés si le moteur n’a pas été utilisé en respectant sa température ou s’il a été mal reprogrammé. C’est une panne aléatoire qui peut survenir à n’importe quel kilométrage, mais qui n’est heureusement pas fréquente. Attention donc aux fumées noires à l’échappement lors d’un essai ! Certains accessoires (compresseur de suspension, alternateur, vanne EGR) peuvent montrer des faiblesses autour des 150 000 km.

+RR_07_29_HR

Le TDV8 3,6 l est certainement le moteur le plus fiable de la gamme Range Rover de l’époque. Son budget de fonctionnement est de plus réduit : pas de changement de courroie de distribution (c’est une chaîne) ni de remplacement d’embrayage à prévoir grâce à la boîte automatique. Les autres organes du Range L322 sont eux aussi endurants : la suspension pneumatique comme les transmissions ne posent pas de problème. Il y a donc vraiment de bonnes affaires à faire vu les prix sur le marché de l’occasion.

RR_07_23_HR

Les points à surveiller

– Au moment de l’achat, prendre en compte les interventions qui seront nécessaires à court terme : suspension, pneumatiques, …

– Vérifier le fonctionnement de l’équipement électronique : GPS, régulateur de vitesse, phares, etc.

– Faites fonctionner la suspension pneumatique à différentes hauteurs pour s’assurer de son bon état.

– L’historique du véhicule doit être complet (carnet Land Rover correctement rempli), l’entretien doit être scrupuleux. Les bugs informatiques devront avoir été résolus par les mises à jour régulières du logiciel, de même que le rappel constructeur effectué en 2008 pour un problème de pont avant (remplacement et réglage des arbres de roues).