Portfolio : 2008, les sélections françaises du Land Rover G4 Challenge

La région du Rouret, en Ardèche, a accueilli fin 2008 les sélections françaises du Land Rover G4 Challenge. Deux jours et demi de compétition multisports qui ont permis de départager la trentaine de concurrents et de nommer les deux femmes et les deux hommes qui devaient partir par la suite aux sélections internationales en février 2009. Si notre article de l’époque parlait des sélections internationales puis du départ pour la Mongolie, l’édition du G4 Challenge ne devait finalement jamais avoir lieu… Retour en photos sur une époque malheureusement révolue de grands événements tout terrain organisés par Land Rover.

Participer aux sélections nationales du Land Rover G4 Challenge, c’est entrer dans l’histoire de la marque anglaise. Beaucoup des trente-et-un candidats qui s’y sont inscrits avaient en effet ce sentiment en s’approchant du magnifique site du Rouret, en Ardèche, et des Land couleur orange tangier. Le programme d’épreuves, concocté par Globe, a accueilli les concurrents dès le vendredi midi, avec le G4 Athlon. Ce cocktail de sports a débuté par 16 km de VTT, dont la première côté du parcours a fait un premier tri. L’enchaînement s’est fait par 8 km de kayak individuel, puis 5 km de course à pied avant de finir par 18 km, à nouveau à VTT.

IMG_3704

Les plus performants ont mis nettement moins que les cinq heures et demi maximum autorisées pour boucler ce parcours mais, au repas du soir, tous les visages portaient les stigmates de cette première journée relevée. Le lendemain, les différents ateliers ont réparti les candidats en trois groupes. Un pôle orientation en 4×4 demandait aux candidats de lire un road-book et de maîtriser la conduite sur route et sur chemin. Le module personnalité, un mélange de notions de premiers secours, de niveau d’anglais, d’un entretien personnel et surtout d’une épreuve collective (pour laquelle il fallait décrocher un Discovery 3 suspendu entre les arbres) a permis aux examinateurs de repérer les plus motivés et les plus polyvalents. Enfin, l’atelier Land Rover se découpait en quatre parties : de la navigation au volant, un espace mécanique avec démontage-remontage de pièces importantes, un espace d’apprentissage de conduite tout terrain sur obstacles artificiels et un autre plus ardu, baptisé « Trial », traversant un petit canyon. Tous les concurrents, néophytes du 4×4 comme initiés, ont été séduits par cet atelier, mais seuls quatre d’entre eux auront pour mission d’aller en Angleterre en février pour les sélections internationales, et départager les deux meilleurs pour la finale, en juin, en Mongolie !

Article précédentPrépa : le Discovery 1 de Simone Motosso
Article suivantEssai : les Defender du G4 Challenge