Le Nouveau Defender se dévoile un peu plus

À l’occasion du World Land Rover Day, Land Rover vient de dévoiler un peu plus de détails du nouveau Defender. Le 4×4 iconique de la marque a déjà effectué plus de 1 million de kilomètres de tests sur tous les terrains, et s’apprête à commencer une ultime phase d’essais.

Qu’est-ce que le World Land Rover Day ? Land Rover célèbre cette journée spéciale les 30 avril de chaque année, pour bien marquer ses 71 années d’expertise tout-terrain, depuis la présentation de son premier véhicule en 1948 au Salon de l’Automobile d’Amsterdam… En ce 30 avril 2019, alors qu’on sait que le Nouveau Defender sera présenté en fin d’année, la marque a donc levé le voile sur son véhicule symbolique, en publiant notamment une photo sans aucun camouflage physique…

Le nouveau Defender franchit une étape-clé dans son développement à l’occasion du World Land Rover Day, la flotte de prototypes ayant totalisé 1,2 million de kilomètres en essais. Mais le travail de développement n’est pas encore totalement terminé pour le Def. De nouveaux défis l’attendent : un prototype spécialement camouflé se prépare en effet pour des essais de terrain avec le Tusk Trust, partenaire mondial de Land Rover pour la protection de la faune et de la flore en Afrique. Le prototype va remorquer des charges lourdes, traverser des rivières à gué et transporter du matériel et des denrées, à travers les 14000 hectares impitoyables de la réserve.

« Lorsque le nouveau Defender sera dévoilé au public plus tard cette année, il aura ainsi effectué plus de 45 000 tests individuels dans certains des environnements les plus inhospitaliers de la planète. Les ingénieurs de Land Rover ont voulu confronter la flotte de véhicules d’essais aux conditions les plus extrêmes, de plus 50°C dans les déserts, à -40°C en Arctique, en passant par les hauteurs des Rocheuses du Colorado. Ayant affronté ces épreuves avec succès, le nouveau Defender pourra affronter la vie de tous les jours, même entre les mains des conducteurs les plus téméraires » explique Land Rover.

Vous l’avez vu dans nos différentes publications dans Land Mag, les performances sur route du nouveau Defender ont été perfectionnées au Nürburgring en Allemagne, tandis que son aptitude au tout-terrain a été développée sur les chemins boueux d’Eastnor au Royaume-Uni, puis sur les pistes rocailleuses de Moab dans l’Utah, ainsi que dans les dunes sablonneuses de Dubaï.

Que nous apprend cette photo de profil du futur Defender « 110 » sans son gros camouflage, qui jusqu’ici nous empêchait de voir totalement sa ligne ? Comme on s’y attendait, ce futur cube d’alu a des airs de Discovery 3, avec cependant un porte à faux arrière bien plus court. Son « museau » perd le côté brut de décoffrage du Defender historique, et hérite d’un capot aux formes arrondies. Une petite bosse sur le capot fait penser aux dernières versions Puma… Et on note que la découpe du capot est assez torturée! Quoi d’autre ? 

La partie arrière montre donc un porte à faux bien court, une roue de secours attachée à la portière (dont on aperçoit la poignée d’ouverture, qui est donc à gauche de la roue); la vitre arrière semble bien large, tandis qu’un petit logo ovale Land Rover apparaît sur ce qui sera la troisième vitre, ou le pilier C si jamais des versions fourgon existent… Le toit reprend bien le profil du Def et des Series, avec un avant pentu et un profil plat ensuite. Mais les petites vitres « alpines » ont disparu. Enfin, on distingue nettement à l’arrière de l’aile un « arrondi » de carrosserie qui fait bien entendu penser à celui, caractéristique, des Series puis des Def. Il est ici marqué à l’arrière mais semble disparaître doucement le long de la carrosserie, vers l’avant…

 

Détail qui a son importance sur le futur Defender: les roues. Celles sur la photo son un peu différentes de celles des prototypes qui ont circulé un peu partout dans le monde. Les jantes à 5 branches sont siglées Defender, comme les modèles Dual Finish utilisés sur le Def dans les années 2010. Plus important, les pneus sont des BFGoodrich d’un modèle… totalement inédit ! Son profil très vintage, que l’on aperçoit à peine, fait penser à celui d’anciens pneus TT, tandis que sa taille est indiquée comme étant du 275/35R18, ce qui ne semble pas vraiment correspondre à ses dimensions réelles. Le manufacturier américain va-t-il développer un pneu spécifique pour le nouveau Def ? Mystère !

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

23 plusieurs commentaires

  1. Il veulent un def capable de faire concurrence à un classe G mercedes

  2. Ils ont enfin mis la roue de secours a l’arrière sur les disco 3/4

  3. Moi je n’ai pas peur de dire que j’aime bien… D’ailleurs peut-être que je changerai mon évoque pour un nouveau Def… En attente de la grille tarifaire…
    Beaucoup moins laid que vos def par rapport à ma série !

  4. Effectivement ça commence à devenir intéressant, j’ai hâte de le voir dès les premières démos.
    La question, Est-ce que LR prévois un utilitaire ou ça sera que des modèles Premium!?

  5. Rip land rover. Fabriqué en Slovaquie, plus le soutien des anglais… Donc combien de temps avant la mort de la marque..

  6. J’ai hâte de voir, je pense qu’il ne sera pas si mal.

  7. Ça change toutes les gammes pour ressembler à un freelander qui été mal vendu et mal réputé ! Et ça transforme le def en espèce de disco 3/4 en plus de ça des moteurs moin fiables.. quelle logique

  8. J’ai hâte de voir, je pense qu’il ne sera pas si mal.

  9. Reste à voir les tarifs …

  10. Land Mag le site est encore en rade !!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X