Plus de mal des transports dans les Land Rover de demain ?

Les recherches de Jaguar Land Rover en termes de mal des transports ont permis d’identifier des techniques de réduction des effets de près de 60%. Le comportement du véhicule et les réglages de l’habitacle s’adapteront automatiquement, dans le futur, aux besoins des occupants pour prévenir le mal des transports… Tout cela grâce à un algorithme complexe capable de calculer le « score de bien-être »du conducteur et de ses passagers…

On l’ignore trop souvent: 70% des personnes sont affectées par le mal des transports. Spencer Salter, chercheur en technologie du bien-être chez Jaguar Land Rover, explique d’ailleurs que jusqu’à maintenant, « nous savions peu de choses sur ses causes et comment y remédier ». Se voulant à la pointe de la recherche dans ce domaine, le groupe JLR a créé un algorithme qui génère un « score de bien-être » pour chacun des passagers de ses 4×4. Le résultat induit une personnalisation automatique du style de conduite et des réglages dans l’habitacle, pour réduire le mal des transports jusqu’à 60%.

Jaguar Land Rover annonce ainsi avoir déjà collecté 24 000 km de données, et testé les effets sur les passagers de certaines occupations telle que la vérification d’e-mails pendant le trajet. Ces résultats ont permis de créer une base données de style de conduite pour les futurs véhicules autonomes, en minimisant les corrections de trajectoire afin de réduire le risque de nausée des passagers qui travaillent ou se reposent.

« Comme nous allons vers un avenir de conduite autonome, les occupants disposeront de plus de temps pour travailler, lire ou se reposer sur les trajets les plus longs. Il est donc important de développer des véhicules capables de réduire les effets du mal des transports pour chacun des passagers » explique en effet Spencer Salter.  Le mal des transports se produit plus souvent quand les yeux observent une information différente de ce que ressent l’oreille interne, la peau ou les mouvements du corps – donc souvent en lisant.

Le « score de bien-être » évalue pour chaque personne s’il ou elle est susceptible de se sentir malade à l’aide de détecteurs biométriques qui enregistrent les signaux physiologiques. En les associant avec les données relatives aux mouvements du véhicule, le système saura de façon fiable quand le conducteur ou un passager devient affecté – avant qu’il ne s’en rende compte lui-même.

Les véhicules Jaguar et Land Rover sont déjà conçus pour prévenir les nausées. La Jaguar E-PACE, par exemple, propose 26 configurations des sièges permettant d’ajuster l’écran multimédia en fonction du niveau des yeux et d’enclencher la ventilation des sièges. L’impact positif de ces deux éléments sur le mal des transports a été prouvé. Le système Adaptive Dynamics de la E-PACE annule les mouvements de basse fréquence de la route, qui peuvent rendre malade, en modifiant les réglages de suspension toutes les 10 millisecondes pour le plus grand confort des occupants.

La première phase de cette étude s’est terminée ce mois-ci. Les résultats sont déjà intégrés dans d’autres projets pour que Jaguar Land Rover puisse créer le meilleur environnement personnalisé possible pour les occupants de ses futurs véhicules.

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

Un commentaire

  1. Dans mon D2 avec ACE aucun problème…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X