Actualités Happy birthday ! L’Evoque fête ses 5 ans

Happy birthday ! L’Evoque fête ses 5 ans

269

Le Range Evoque a feté hier ses 5 ans. C’est en effet un 4 juillet 2011 que Land Rover a officiellement commercialisé son premier SUV « premium » sous la bannière Range Rover. La marque ne s’attendait certainement pas au succès phénoménal de ce véhicule, qui disposait certes d’un style très attirant mais reposait en fait sur la même base technique que le plus timide Freelander 2. Qu’on l’aime ou pas, l’Evoque a changé le destin de Land Rover en lui apportant à la fois une sécurité financière et de nouveaux clients venus d’autres marques. Pour fêter les 5 ans de l’Evoque nous republions ici notre premier essai de ce SUV révolutionnaire dans la boue de Eastnor Castle…

Evoque_Eastnor005

Chaque trimestre qui passe est l’occasion pour Land Rover de livrer un peu plus d’informations au sujet du déjà très attendu Range Rover Evoque. Ainsi, après le concept-car LRX, la version de production en coupé, la carrosserie cinq portes, les dimensions et les prix, ce sont à présent les dessous techniques et technologiques de l’élégant SUV anglais qui ont été révélés. Commençons par rassurer les sceptiques qui ont levé un sourcil soupçonneux à la vue de ce Land très civilisé et, qui plus est, disponible en deux roues motrices : dans sa version à transmission intégrale, il se montre tout à fait digne des blasons qu’il arbore.

Evoque_Eastnor018 - copia

La preuve en est qu’il a passé le test des pistes boueuses d’Eastnor Castle, la maison-mère du Land Rover Experience. A grand renfort d’aides électroniques (Terrain Response quatre modes, DSC, HDC, ETC, GRC…), les performances hors-bitume de l’Evoque sont exactement du même ordre que celles du Freelander 2, par ailleurs donneur de nombreux organes. On peut même les estimer un peu supérieures, grâce à l’adoption sur le petit Range d’une direction assistée électrique, et non hydraulique. Ce choix permet au Terrain Response d’intervenir sur un élément supplémentaire : en mode « Sable », par exemple, il accélère la réactivité de la direction et utilise beaucoup le retour actif du volant pour limiter la perte de motricité de coups de volant parasites ; en mode « Boue et Ornières », parfait pour le site d’Eastnor Castle, il s’agit plus de compenser la friction dans la direction afin de moins subir le sol, en termes de sensations au volant, tout en laissant filtrer les « informations » importantes.

INT_36_HR

Toujours du point de vue dynamique, une suspension semi-pilotée MagneRide est disponible sur option. Permettant des tarages différents des amortisseurs de façon instantanée, ce sont les irrégularités du sol qui sont absorbées de façon nettement plus performante et confortable que sur le Freelander 2, pourtant déjà peu sujet aux reproches dans ce domaine. Le développement de l’Evoque a été synonyme, pour Land Rover, d’investissements dans du matériel d’ingénierie de très haut niveau, dont un espace de réalité virtuelle 3D qui a permis à ses utilisateurs de visualiser une modélisation informatique du SUV sous tous ses angles. Cela a servi à faciliter l’emplacement des éléments mécaniques de ce 4×4, notamment par rapport à ses aptitudes tout terrain.

Evoque_Eastnor034

Ainsi, les entrées d’air des moteurs Diesel et essence ont été placées de façon optimale pour pouvoir être épargnées par les entrées à presque 45° dans de l’eau et pour des passages à gué de presque 500 mm. De même, le réservoir de carburant, d’une contenance de 70 l, est placé sous la banquette arrière, mais ne dépasse absolument pas du reste des éléments, pas plus que le silencieux d’échappement. Seuls les futurs propriétaires des versions « Dynamic » du Range Evoque ne profiteront pas de ces efforts, car cette finition s’accompagne de boucliers avant et arrière plus sportifs, qui réduisent presque à néant les angles de franchissement. Pour les autres, gageons que les sensations procurées hors-bitume par ce SUV sauront les convaincre d’aller toujours plus loin à l’aventure.

Evoque_Eastnor011

 

Hot Weather TestingSous toutes les latitudes

De façon depuis longtemps commune dans l’industrie automobile, le Range Rover Evoque a été exposé aux affres météorologiques et climatiques de nombreux pays lors de sa mise au point. Il a ainsi dû subir les hivers européens, canadiens et russes et les déserts du continent américain et du Moyen-Orient. Les modèles de pré-production ont également parcouru des milliers de kilomètres sur les pistes tout terrain de Gaydon, d’Eastnor Castle et du MIRA Technology Park, institution du développement automobile outre-Manche.