Actualités Quand un Discovery tracte un camion de 110 tonnes…

Quand un Discovery tracte un camion de 110 tonnes…

838

Land Rover adore imaginer des défis en apparence impossibles à relever pour démontrer les capacités de ses 4×4. Tout le monde se rappelle de la spectaculaire vidéo d’un Land escaladant un barrage en Angleterre par exemple. La marque vient de récidiver en faisant tracter au nouveau Discovery un train routier australien d’un poids total de 110 tonnes !

Les trains routiers font partie du paysage australiens autant que les kangourous et les eucalyptus peuplés de koalas. Ces énormes attelages de plusieurs remorques tirées par un seul camion surpuissant sont taillés pour franchir les interminables pistes du pays. Land Rover a donc décidé que tracter un tel convoi était une épreuve à la hauteur du nouveau Discovery…

L’exploit s’est déroulé sur 16 km de la Lasseter Highway, dans le Territoire du Nord d’Australie, et a eut pour but de démontrer les capacités de remorquage du Discovery, qui a tout de même tracté un train routier long de 100m et pesant 110 tonnes !

« Les trains routiers ne peuvent tracter que quatre remorques et uniquement dans les régions reculées d’Australie pour transporter des carburants, des minerais ou du bétail vers les communautés rurales les plus isolées. Leur longueur étant limitée à 53,50m, Land Rover a dû obtenir une autorisation spéciale pour tirer sept remorques et le tracteur de 12 tonnes – nécessaire au freinage hydraulique des remorques » explique le communiqué de presse de la marque .

Ce test extrême, accompli à l’aide d’un Discovery Td6, continue donc une série de défis : en 1989, pour son lancement, le premier Discovery avait tiré un train et en 2016 le Discovery Sport avait tracté trois wagons à 25m au-dessus du Rhin. La 5° génération du Disco reste un formidable outil pour tracter grâce à ses diverses aides électroniques : test d’éclairage de la remorque, ajustement de la hauteur de suspension arrière, aide à l’attelage sur l’écran central au moment de la marche arrière, mesure de charge de l’attelage et enfin contrôle de stabilité  en charge.