Home Actualités Les Range Rover au G4 Challenge : luxe, sport et baroud

Les Range Rover au G4 Challenge : luxe, sport et baroud

En 2006, les Range Rover Sport et L322 ont connu leur plus rude aventure : le G4 Challenge. Cette épreuve multi-sports organisée par Land Rover leur a fait parcourir la Thaïlande et le Laos puis le Brésil et la Bolivie, dans les conditions les plus dures.

Quatre semaines, quatre pays : l’édition 2006 du G4 Challenge de Land Rover promettait l’aventure à une quinzaine de sportifs de tous les continents du globe, à bord de ses 4×4. Promesses tenues, sur les pistes de la Thaïlande, du Laos, du Brésil et enfin de la Bolivie ! Toute la gamme Land était sur le front, mais le Range Rover Sport était le véhicule-phare des étapes asiatiques, dans une version modifiée jusqu’au bout des roues. Il s’agissait à la base de modèles  haut de gamme HSE à moteur 4,4 l V8 atmosphérique, mais qui avaient été équipés d’une galerie de toit en aluminium à quatre phares additionnels, d’une prise d’air rehaussée, d’un treuil électrique intégré au bouclier avant, de grilles de protection de feux et de pneus à profil tout terrain.

LRG4C06 06393

Quelques Range L322 avaient également subi le même sort, mais ne servaient que pour l’assistance. Entourés des autres modèles de Land, ils ont pu attaquer les pistes pour de longues heures de conduite. Pour les participants, derrière le volant, elles étaient entrecoupées d’épreuves sportives déterminant le classement final (natation, VTT, course, orientation, escalade etc), ainsi que par des actions humanitaires dans certains des endroits traversés.

LRG4C06 03675

Rien n’a été épargné à ces Range : passages à gué, bourbiers, pistes poussiéreuses, chemins rocailleux… Il n’était pas rare de voir certaines des protections de bas de caisse en plastique disparaître au fil des kilomètres et des traces de choc léger se manifester sur la carrosserie. Les habitacles ont, eux, dû accueillir des participants à peine sortis d’une épreuve de natation en rivière, le coffre, des vêtements dégoulinants de sueur et de poussière, et les galeries de toit, des VTT pleins de boue et des kayaks encore remplis d’eau. Les interventions mécaniques sont restées limitées, avec juste quelques compresseurs de la suspension pneumatique fatigués par l’usage intensif en plein climat tropical, chaud et humide. Mais tout le monde, participants comme assistance, a toujours pu arriver à bon port à chaque étape. Au final, équipes et véhicules ont sacrément vu du pays, sur deux continents différents, dans un esprit d’aventure comme peu de constructeurs ont pu l’offrir.

G4Challenge2006

Un premier prix imposant

Au terme des quatre semaines de compétition, c’est le Sud-Africain Martin Dreyer (debout sur le toit avec le gilet bleu) qui a remporté l’édition 2006 du G4 Challenge. Et le premier prix était rien de moins qu’un Range Rover L322 V8 préparé comme ceux qui assuraient l’assistance de l’épreuve, avec treuil, galerie de toit, protections, pneus tout terrain etc. Ils étaient au total 18 concurrents à se le disputer, associés par paire, qui était modifiée chaque semaine en fonction de leurs résultats, les plus forts avec les plus faibles. Une troisième édition du G4 Challenge était programmée pour 2009, mis a été annulée en raisons de la crise financière frappant l’économie européenne. Espérons que la bonne santé actuelle de la marque anglaise remette l’aventure en Range Rover au goût du jour !

 

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.