Home Actualités Test Matos: amortisseurs Pedders TrakRyder, efficaces dans le bush… comme en France !

Test Matos: amortisseurs Pedders TrakRyder, efficaces dans le bush… comme en France !

Les amortisseurs sont des éléments essentiels tant sur route qu’en franchissement. Mais le marché offre un tel éventail de modèles différents qu’il est parfois difficile de savoir quels amortisseurs choisir pour son Land. Afin de mieux vous guider dans vos choix, nous avons réalisé une série de tests que nous allons publier dans les prochains mois. Nous commençons aujourd’hui par les modèles TrakRyder de la marque australienne Pedders.

Dans les années 1990, les accessoires venus d’Australie représentaient pour beaucoup de landistes le « graal » en matière d’équipement. Il faut dire que les grands espaces de ce pays incitaient à l’aventure et donc à des préparations musclées… et souvent lourdes. Les amortisseurs australiens ont donc gagné une excellente réputation de robustesse et d’efficacité. Un peu « passés de mode » ces dernières années, nous avons voulu les confronter aux produits européens que l’on trouve fréquemment sur les Land, en commençant donc par les TrakRyder LT de la marque Pedders.

Il s’agit d’amortisseurs de milieu de gamme, bitubes à technologie gaz/huile, un peu plus long que les modèles d’origine (LT = long travel). Lors de notre première prise en main, avant le montage sur le véhicule, les Pedders TrakRyder LT que nous avons choisi de tester confirment en tout cas leur renommée : fabrication sérieuse, avec de belles soudures tout au long des extrémités des amortisseurs, des soudures intégrales sur les anneaux de fixation, et des « accessoires » (tiges, rondelles, silent blocs) de qualité. Pour le montage pas de problème particulier, il faut juste signaler qu’il est important de graisser le silent bloc type « œil » des Pedders à l’arrière car il n’y a pas de bague métallique au centre.

Nous avons testé ces amortisseurs sur le Land Rover Ninety de Philippe Neveu, où ils ont remplacé des amortisseurs Terrafirma All Terrain. Ils ont travaillé avec les ressorts Britpart jaunes de charge medium et rehausse de 2 pouces (environ 5 cm) qui étaient déjà en place. Les premiers tours de roues avec ces Pedders ont fait immédiatement apparaître une caractéristique de ces amortisseurs : leur conception provoque des mouvements d’huile internes importants, que l’on entend au volant en évolution lente sur le terrain ! Inhabituel, mais pas vraiment gênant une fois que l’on y est habitué… Autre phénomène sonore notable : la ridelle et le hard top en fibre du Land, qui avaient tendance à « résonner » à certaines vitesses, sont subitement devenus muets ! Une conséquence directe du comportement beaucoup plus souple de ces amortisseurs, qui génèrent bien moins de vibrations dans la caisse sur route et sur piste. Un gain de confort qui, pour autant, ne les a pas empêché de se montrer très efficaces en franchissement.

Pour Cédric Delagarde, mécanicien spécialisé Land du garage CDEF Extrême qui s’est chargé du montage et qui a aussi testé ces Pedders, il s’agit d’amortisseurs de qualité, qui apportent un bon compromis entre confort et comportement sur des Land pas ou peu préparés. « Vu leur souplesse, je pense qu’ils s’accorderont mal avec des Land équipés de ressorts très fermes ou de suspensions renforcées. Ils sont donc à conseiller pour du franchissement ou de la route avec un Land un peu équipé (treuil, …) mais pas pour du raid » estime-t-il. Il faudra donc les « accompagner » de ressorts de type origine ou « medium » (+ 200 kg maximum) pour en tirer le meilleur profit, que ce soit sur des Defender, des Discovery ou des Range Classic. Leur extension et leur souplesse leur permettra alors d’obtenir d’excellents croisements de pont et de garder le plus longtemps possibles les 4 roues en contact avec le sol… ce qui est un gage de traction. Ils sont par exemple comparativement moins fermes que les amortisseurs OME ou que les Bilstein B6. Après ce premier test effectuée sur quelques milliers de kilomètres, nous reviendront en 2020 sur ces Pedders TrakRyder pour estimer leur tenue dans le temps et leur qualité général avec un kilométrage plus important.

Pedders, numéro 1 en Australie

Pedders, petit atelier de soudure né dans les années 1950, est devenu aujourd’hui le premier fabriquant d’amortisseurs en Australie. La marque s’est développée en adaptant tout d’abord des amortisseurs importés aux conditions de roulage australiennes, si particulières, avant de concevoir ses propres produits à partir des années 1970. Elle propose une très large gamme d’amortisseurs pour tous types de véhicules.


Les TrakRyder Foam Cell sont des amortisseurs double effet. Définition d’un amortisseur double effet : Par opposition à un amortisseur standard simple effet qui freine le mouvement en détente seulement, un double effet freine le mouvement en compression et en détente. L’amortisseur travaille alors sur une longueur double pour contrôler les mouvements de suspension. On peut donc théoriquement diviser par deux les oscillations pour un même tarage, ou assouplir pour un même nombre d’oscillations, avec toutes les variantes entre ces deux thèmes. Le fait que la tige revienne en place sur un amortisseur bi-tube gaz est lié à la pression résiduelle du gaz. Baptiste Mourot, Trans 4.


Fiche technique

Pedders TrakRyder LT

Technologie: 100 % huile

Insert: mousse interne

Bitube

Double effet

Corps diam. interne: 4,00 cm

Piston diam: 40 mm

Butée hydraulique interne

Avant (ref 9537LT)

Longueur comprimé: 49,5 cm

Longueur étendu: 73,5 cm

Capacité: 24 cm

Arrière (ref 9507LT)

Longueur comprimé: 45 cm

Longueur étendu: 67,5 cm

Capacité: 22,5 cm

Silent Block caoutchouc

Disponibles pour : Defender, Discovery 1/2/Series II, Range Rover Classic

Prix : environ 150 euros

Distributeur en France : Trans 4 Equipement www.trans4x4.com

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.