Home Actualités Projekt Grenadier: « l’autre Defender » commence à prendre forme

Projekt Grenadier: « l’autre Defender » commence à prendre forme

Rappelez-vous, c’était en juillet 2016: le multi-millionnaire Jim Ratcliffe annonçait son désir de concevoir et de fabriquer un « vrai » successeur au défunt Land Rover Defender. Le projet pouvait sembler un peu fou sur le moment, sauf que Mr Ratcliffe n’est pas exactement un doux rêveur et que son expérience de chef d’entreprise comme sa fortune personnelle lui ont permis de mener le Projekt Grenadier à bien.

Le Grenadier (c’est le nom qui a été finalement choisi par les internautes cette semaine) va donc bien voir le jour dans quelques années ! Si une date de sortie en 2020 avait été annoncée, il semble tout de même que la réalité rattrape un peu les prévisions de Jim Ratcliffe. Le PdG du groupe Ineos parle maintenant d’un début de fabrication en 2021. Sa promesse de fabriquer le Grenadier en Angleterre dans une nouvelle usine ne sera également que partiellement respectée: le Grenadier sera seulement assemblé en Angleterre , dans l’ancienne usine Ford de Bridgend (Pays de Galles). Les pièces seront, elles, fabriquée au Portugal, alors que les moteurs viendront de chez BMW.

Là où le Grenadier va tenir ses promesses, c’est sur son architecture de base: un classique châssis échelle avec une carrosserie en aluminium par dessus, « comme autrefois ». La transmission sera équipée de 4 roues motrices permanentes, d’une boîte de transfert et de 3 blocages de différentiels. Il sera enfin disponible en plusieurs types de carrosseries, dont des Pick Up. Côté motorisation Ineos parle d’un bloc Diesel BMW de 3,0 l, qui serait accouplé à une boite automatique à 8 rapports. Il n’y aurait pas de boîte manuelle proposée, et à l’heure actuelle on ignore toujours à quoi ressemblera cet héritier du Defender !

L’usine de Bridgend devrait employer 200 ouvriers lors du démarrage de la production (et 300 de plus par la suite si les ventes suivent) et Jim Ratcliffe a obtenu du gouvernement national et des autorités galloises des subventions (dont les montants n’ont pas été précisés) pour la réalisation de son projet. Classé il y a quelques mois « homme le plus riche d’Angleterre », Jim Ratcliffe dispose d’une fortune personnelle évaluée à 12 milliards de Livres. Ineos Automotive prévoit de construire jusqu’à 25 000 Grenadier par an, soit plus que la production de Defender durant sa dernière décennie de fabrication. L’usine de Estarreja, au Portugal, devrait elle aussi employer environ 200 personnes pour la fabrication des châssis et des pièces de carrosserie. Enfin, les moteurs BMW viendront de l’usine autrichienne du constructeur allemand.

Question tarifs, le Grenadier tentera de s’aligner sur les Pick Up majoritairement japonais qui dominent le marché. Ineos parle de prix de vente situés entre 35 000 et 45 000 Livres (soit entre 40 000 et 50 000 euros environ), ce qui parait réaliste vues les conditions presque artisanales de fabrication du futur 4×4 et les nécessaires équipements de sécurité et de dépollution désormais indispensables pour commercialiser un véhicule, même utilitaire, sur les principaux marchés mondiaux. Des tarifs finalement pas si éloignés de ceux du nouveau Defender…

 

 

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.