Conduite autonome: en tout terrain aussi grâce à Land Rover

La conduite autonome est dans le monde automobile la nouvelle frontière technologique à atteindre. Freinage automatisé, maintien de file, évitement de piétons… tout cela existe déjà sur certains modèles. Mais l’idée est d’aller bien plus loin ! Les constructeurs -mais aussi les géants des communications comme Apple ou Google- travaillent tous dans leur coin à des projets novateurs. Fidèle à sa réputation, Land Rover annonce ses premiers résultats en matière de conduite autonome… en tout terrain !

C’est dans le cadre du projet CORTEX que Land Rover développe des SUV pouvant évoluer en tout-terrain de manière autonome. De quoi s’agit-il ? CORTEX est une plate-forme collaborative qui va durer 30 mois, et qui été lancée en mars 2018. Elle a pour ambition de mettre au point et de finaliser des véhicules autonomes au Royaume-Uni. CORTEX réunit les technologies de pointe et les connaissances du monde automobile, mais aussi académiques, pour mettre au point des véhicules autonomes à hautes performances. Le projet est financé conjointement par le gouvernement britannique et le secteur automobile.

Concrètement comment ça marche ? L’idée du projet est de permettre à des véhicules autonomes d’évoluer en tout-terrain, en veillant à ce qu’ils puissent le faire quelles que soient les conditions climatiques : boue, pluie, glace, neige ou brouillard… Dans le cadre de ce programme, est élaboré un système « 5D » associant détection acoustique, vidéo, radar, lumineuse et distance (LiDAR). L’association de ces informations améliore la reconnaissance de l’environnement dans lequel la voiture évolue.

La fonction d’apprentissage permet à la voiture autonome de se comporter de  manière plus sophistiquée, afin de s’affranchir de toutes les conditions climatiques sur n’importe quel terrain. Le projet CORTEX met au point la technologie en développant des logiciels, en optimisant les capteurs et en procédant à des essais réels sur les routes tout-terrain au Royaume-Uni. L’Université de Birmingham, qui possède des capacités de pointe dans le domaine des radars et de la télédétection sur des plates-formes autonomes, et Myrtle AI, spécialiste de l’apprentissage machine, sont parties prenantes du projet.

Le système ‘5D’ devrait permettre une évolution autonome en tout-terrain aux niveaux 4 et 5, selon la nomenclature en cours:

Niveau 4 – Automation élevée : la voiture peut rouler de manière autonome dans des environnements spécifiques tels que les environnements urbains ou les autoroutes, sans aucune intervention du conducteur.

Niveau 5 – Automation totale : aucune intervention humaine n’est plus nécessaire. Le véhicule peut accomplir n’importe quel parcours sans aide humaine.

« Il est fondamental que nous fassions en sorte que nos véhicules autonomes présentent les mêmes possibilités et les mêmes performances que celles que les clients attendent de tous les Jaguar et Land Rover. La conduite autonome est une évolution inévitable du marché automobile » explique Chris Holmes, le responsable des véhicules connectés et autonomes du groupe JLR. « Il est de notre devoir de proposer la gamme autonome qui soit la plus conviviale, qui ait les possibilités les plus grandes et qui reste sans danger. C’est ce qui nous conduit à explorer les frontières de l’innovation. CORTEX nous offre la possibilité de travailler avec des partenaires dont les compétences vous nous permettre de parvenir à nos fins ». Ce n’est pas la première fois que la marque annonce ses intentions dans ce domaine, comme nous vous en parlions dans notre article sur la conduite autonome en tout terrain en juillet 2016.

 

À propos Vincent Boigey

Journaliste à Land Mag

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X