Home Essais Land au travail : le Saint Bernard des Asturies

Land au travail : le Saint Bernard des Asturies

Les membres de la Sécurité Civile de Lena utilisent au quotidien un Defender 110 spécialement équipé pour le secours en montagne. Été comme hiver, quel que soit le climat, il leur permet d’intervenir partout en toute sécurité.

Carrozado trasero

La petite commune de Lena, située au sud de la province des Asturies, offre aux amateurs de ski et de randonnées en Espagne parmi les plus beaux paysages de la cordillère Cantabrique. Pour leur sécurité, ils peuvent compter depuis 1995 sur les « Volontaires de Lena ». Cette équipe de 15 personnes, formée selon un schéma équivalent à notre Protection Civile, a choisi sans hésiter un Defender 110 Station Wagon Td5 comme véhicule d’intervention. « Tous les professionnels de la montagne, les pompiers, les gardes forestiers, les paysans, … ont des Defender et en sont ravis ! » raconte José Montero, l’un des trois responsables du groupe. « C’est un excellent outil de travail, et en montagne ses capacités de franchissement nous facilitent beaucoup la tâche. Et puis les mécaniciens et les équipementiers savent aussi que c’est un véhicule robuste et facile à modifier ».

nieve 2012 083

Le Defender 110 a en effet été rapidement équipé pour répondre aux besoins des secouristes. Un treuil Warn 9000i et deux feux longues portée ont pris place à l’avant, de même qu’un ski et des protecteurs d’aile en aluminium pour protéger la carrosserie et la mécanique. Ensuite, une galerie a permis de disposer facilement des équipements indispensables en opération, avec notamment cinq lampes de travail et un brancard spécialement prévu pour les secours en montagne. Deux roues de secours y sont chaînées d’avance en hiver. « Il est plus facile et plus rapide de changer directement les deux roues que d’installer des chaînes sur le terrain » explique José Luis Moran, l’un des responsables. « Tout au long de l’année nous utilisons des Michelin OR en 16 x 7.50, ils sont parfaits, très résistants, c’est l’idéal pour un Land chargé comme le notre, qui roule sur des chemins avec à la fois des pierres, de la boue ou de la neige ».

Carrozado trasero - detalle 03

Mais la plus grosse partie de l’équipement de secourisme se trouve à l’arrière du Defender. Dans la partie centrale prennent place les sacs à dos de l’équipe et un autre brancard, et dans les tiroirs le matériel d’escalade et d’intervention. L’espace est compté puisque même les appuis-tête des sièges arrière servent de zone de rangement pour les vestes et les lanternes des secouristes ! « L’équipe des Volontaires est formée par trois équipes de cinq personnes qui se relaient en fonction des besoins. Les trois responsables sont en communication permanente entre eux et avec les pompiers et le SAMU de la région » indique Adrian Tomillo, le troisième responsable du groupe. « Nous collaborons surtout avec les pompiers, mais notre connaissance de la zone et notre polyvalence font que nous travaillons aussi parfois avec la Gendarmerie, la Police municipale et même l’armée. »

DSCN0502

À l’avant, le conducteur et son copilote disposent d’un équipement de communication complet, et notamment d’un ordinateur avec écran tactile spécialement configuré pour le secourisme : il fait office de GPS avec les cartes d’état-major locale, et héberge un manuel interactif qui permet par exemple de savoir comment réagir face à certaines matières dangereuses. « Certains des membres de l’équipe sont de futurs pompiers, mais nous somme un groupe très hétérogènes, il y a des employés de bureau, des experts en télécommunication, des installateurs d’antennes, du personnel des stations de ski… Tous passionnés par le secourisme et la volonté d’aider les personnes en détresse.

Chaquetones y linternas Gallet en asientos traseros

Alors chacun apporte au groupe des compétences et des expériences différentes » raconte José Montero. Si certains membres de l’équipe ont reçus une formation de pilotage 4×4, c’est avant tout les « heures de vol » passées à patrouiller au volant du Defender qui permettent à tous de travailler en toute sécurité. Il totalise ainsi un kilométrage de plus de 65.000 Km en 10 ans. La saison d’hiver qui se termine a donné l’occasion aux 15 Volontaires de démontrer une fois de plus leur détermination et leur professionnalisme, et a prouvé que le Defender reste sans aucun doute le véhicule le plus adapté à ce type d’interventions de secourisme en montagne.

 

Des bénévoles au service de la sécurité

En France, la Protection Civile est composée d’antennes locales qui sont regroupées au sein d’une fédération nationale. Ce n’est pas le cas en Espagne, où la centralisation est moins importante que chez nous. Ainsi, « Voluntarios de Lena »  est une association locale qui dépend donc seulement de la municipalité. Ce statut ne l’empêche d’ailleurs pas de travailler efficacement avec les autres unités de lutte anti-incendie ou de secourisme, comme la police, les pompiers ou le 112 (équivalent à notre SAMU), qui sont elles aussi des organisations uniquement municipales ou régionales. Les 15 bénévoles des Volontaires mettent par ailleurs un point d’honneur à être parfaitement entraînés pour leurs tâches. Ils ont été formés au secourisme en montagne, à la lutte contre les incendies de forêts et en milieu urbain, aux techniques d’urgences sanitaires, à la désincarcération de victimes d’accident de la route, aux opérations héliportées, etc. « Pour nous, un professionnel ce n’est pas juste quelqu’un qui touche un salaire à la fin du mois » résume José Montero, l’un des trois responsables des Volontaires de Lena. « C’est quelqu’un qui fait son travail du mieux possible et avec les meilleurs équipements qui sont à sa portée ».

 

Acceso camilla helicóptero

DSCN0570

DSCN0963

nieve 2012 060

nieve 2012 087

IMG_5217

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.