Actualités New Defender, Discovery 5, Range Rover GT : quels Land pour demain...

New Defender, Discovery 5, Range Rover GT : quels Land pour demain ?

1097

Mainte fois annoncée, la disparition du Defender est finalement devenue une réalité. À quoi ressemblera son remplaçant et quand sera-t-il disponible ? C’est la question que se posent les landistes les plus passionnés. Mais d’autres nouveaux véhicules doivent aussi sortir des cartons de Solihull dans les deux ans qui viennent.

Pas de prototypes dans les salons, pas de « mules » camouflées et traquée par les paparazzis, peu ou pas d’informations techniques… Le futur Defender reste pour l’instant un secret bien gardé par Land Rover. Si la fin du mythique « cube d’alu » a été plusieurs fois annoncée puis démentie par la marque depuis le début des années 2000, le remplacement du Def semble compliquer la vie de ses dirigeants. Il faut dire que leur seul essai en la matière, le concept DC100 présenté au salon de Francfort en 2011, leur a valu une sévère volée de bois vert de la part du public !

Fossil Rock

À l’époque, Gerry McGovern, qui avait signé son design, assurait qu’il était « proche de l’industrialisation » et donc destiné à succéder au Defender. Devant la levée de bouclier des landistes, la marque à l’ovale vert a d’abord insisté en présentant son concept sous plusieurs configurations, y compris aux USA dans une version « raid » sensée prouver que le DC100 était lui aussi un « vrai » 4×4. Las, les passionnés de Land Rover ont continué à bouder ce prototype coupable, selon eux, de trop ressembler aux productions nippones, de ne pas être assez « carré » ni rustique.

+newdefdessin

Sans doutes vexés, les têtes pensantes de Land Rover ont donc rangé le DC100 dans leur cartons, sont repartis à leurs planches à dessin et ont visiblement décidé de ne plus rien dire avant que le futur Defender ne soit intégralement terminé. Seul indice, livré par Gerry McGovern il y a peu sous forme de rétropédalage : « il ne ressemblera absolument pas aux concepts que nous avons présenté dans le passé ».

+defender-concept_rearfr

Defender : beaucoup de conjectures et quelques informations

Que sait-on aujourd’hui exactement du futur Defender ? Joe Eberhardt, le PDG de Land Rover pour l’Amérique du Nord, a lâché quelques menues informations concernant la nouvelle version du cube d’alu lors du dernier salon de Las Vegas : il a confirmé que le futur Def serait disponible dans 5 modèles de carrosserie différents. Il s’agirait de deux versions d’un châssis court à 2 portes, un châssis long à 4 portes, et de deux pick up à 2 et 4  portes. Concernant les moteurs, il est évident que les tous nouveaux blocs Ingenium se trouveront sous le capot du nouveau Defender.

RR_16MY_Evoque_Ingenium_LowRes

Cela fait donc 4 blocs possibles : les deux Diesel que l’on connait déjà (150 et 180 ch) auxquels se rajouteront deux déclinaisons essence. La présence d’un V6 sous le capot a aussi été confirmée, mais on ignore s’il s’agira de versions essence ou diesel. Il existe actuellement plusieurs TDV6 (de 211 à 256 ch) mais également un V6 essence Supercharged. À moins que les versions Ingenium à 6 cylindres soient déjà disponibles ? Côté tout terrain on peut s’attendre à ce que le Terrain Response fasse pour la première fois son apparition sur un Defender. Mais peut-être dans une version simplifiée par rapports aux Range et Disco 5 ?

Queen-Farmer-defender-logonew

Autre information confirmée : Land Rover veut vendre beaucoup de nouveaux Defender. L’objectif de la marque est de vendre environ 100 000 « new Def » par an, contre seulement 20 000 pour le modèle historique. Cela implique notamment un retour du Def aux USA, mais aussi une reconquête des marchés (Afrique, Asie) et des professionnels. Enfin, Land Rover et le gouvernement slovaque ont confirmé début décembre la construction d’une usine près de la ville de Nitra, en Slovaquie, qui devrait justement être opérationnelle à partir de 2018. La ligne de montage du Defender à Solihull étant destinée à accueillir très vite une nouvelle usine pour les Evoque et Disco Sport, il est donc très probable que c’est en Slovaquie que sera fabriqué le futur Defender.

new-land-rover-defender

Restent donc quand même de sacrée interrogations : ponts rigides ou roues indépendantes, carrosserie cubique ou pas, 5 ou 7 passagers, capacité de traction égale ou inférieure ? Il va malheureusement falloir encore attendre un peu pour avoir des réponses précises. Jusqu’à quand ? Là non plus on ne le sait pas avec précision, des sources chez Land Rover parlant d’une commercialisation en 2018, d’autres d’une présentation cette année-là et d’une commercialisation en 2019…

Discovery01-3-1-

Le Discovery 5 est le prochain sur la liste

Le prochain nouveau Land Rover sera présenté à la fin de l’année au salon de l’automobile de Paris ; il s’agit du Discovery 5 qui va prendre la place du Disco 4 après -seulement- 5 années de bons et loyaux service. Contrairement au Defender, Land Rover ne fait pas de mystères : le Disco 5 va très fortement ressembler au Discovery Vision Concept dévoilé à New York en 2014. Finis donc les traits taillés à la machette, le Discovery va s’arrondir et devenir beaucoup plus lisse, à l’image du Discovery Sport.

LR_DVC_Side_Profile_Wall_140414_05

Sans surprise, suspension pneumatique et vaste habitacle pour 7 personnes seront conservés. Mais le Disco 5 reposera cette fois sur un châssis tout en aluminium et une carrosserie rivetée et collée comme les derniers Range Rover et du Jaguar F Pace. Cela lui permettra de gagner au moins 150 kg et donc d’accueillir les 4 cylindres Ingenium sous son capot. Les V6 Diesel seront eux aussi de la partie. Pas d’annonces pour l’instant concernant des motorisations hybrides, on imagine que Land Rover y travaille fort pour rattraper son retard par rapport à la concurrence.

Une autre interprétation du futur Discovery 5.
Une autre interprétation du futur Discovery 5.

Le Disco 5 prendra en revanche de l’avance sur tous ses concurrents en matière de technologie embarquée. Le Discovery Vision Concept était doté d’un capot « transparent » (effacé en fait par l’utilisation de deux caméras devant le véhicule, projetant leurs images sur le pare-brise), d’un système de lecture en 3D du terrain, de la possibilité de « télécommander » le véhicule depuis l’extérieur et de phares à technologie Laser. Nous verrons si les ingénieurs de Solihull ont pu rendre l’une de ses avancées abordables.

DVC_Remote_Control_Drive_Digital

Un quatrième Range au programme

La famille Range Rover devrait voir l’arrivée d’un quatrième membre en 2017. Les dirigeants de Land Rover estiment en effet qu’il existe une « niche » entre le très compact Evoque et le Range Sport. Assez pour développer un modèle moins cher que le Sport mais plus logeable que l’Evoque, avec sans doute un mélange de moteur à 4 et 6 cylindres, mais pas 8 selon nos informations. Ce nouveau modèle s’appellera le Range GT et bénéficiera d’une ligne dynamique, façon coupé. Dans le même temps les Range Rover L405 et Range Sport pourraient avoir droit à un léger restylage.

rr-coupe-16_1200

Plusieurs autres projets posent question : un troisième  membre de la famille Discovery, plus compact que l’actuel Disco Sport, verra-t-il le jour ? Il serait le remplaçant direct du Freelander 2. Enfin, les moteurs Ingenium seront-ils déclinés en versions à 6 cylindres ? Les premiers communiqués de presse de Land Rover à leur propos indiquaient cette possibilité, et Land Rover va en effet avoir besoin de renouveler assez vite son offre de moteurs de plus de 200 ch afin de respecter les normes internationales toujours plus strictes.