Essais Prépa : une Land Rover Series III 88 dans la course

Prépa : une Land Rover Series III 88 dans la course

1698

Après une première aventure en Defender en Afrique, Gauthier van der Straten s’est mis en tête de se préparer une Series III 88 pouces. Le lancement de la TransAfricaine Classic puis de la Trans’Land lui a donné l’occasion de l’engager, pour son plus grand bonheur et celui de la Land.

Les participants de la TransAfricaine Classic et de la Trans’Land 2009 ont pu remarquer une Series III 88 pouces belge dans leurs rangs. Il s’agit de celle de Gauhtier van der Straten, jeune responsable d’une société de communication, devenu mordu de Land Rover après un voyage épique en Afrique. « Je n’étais pas prédestiné à entrer dans l’univers de la marque, explique-t-il. J’avais envie de changer d’air après une très bonne première expérience professionnelle, et j’ai décidé de traverser l’Afrique du Nord en partant de Bruxelles. J’ai rapidement choisi la voiture comme moyen de transport… Et c’est avec évidence que le Defender s’est imposé, tant il est synonyme d’aventures et de découvertes. Depuis cette magnifique aventure, j’ai voulu me plonger un peu plus dans l’histoire de Land Rover ».

IMG_1679

« Mon ami d’enfance Nicolas Vaxelaire m’a alors convaincu de reprendre une vieille Series III 88 pouces 2 l 1/4 essence de 1973 dont il avait été le propriétaire. Après une petite enquête, nous l’avons retrouvé en Bretagne dans une grange. Hélas, les années l’avait rattrapé… Il nous a fallu près d’un an pour la refaire car, en fin de compte, nous avons remplacé pas mal de choses. Le châssis, le circuit de frein, les cylindres émetteurs et récepteurs d’embrayage, les ressorts à lames et les amortisseurs, la barre de direction, la benne, le réservoir de carburant et la peinture ont été remplacés à neuf. » Tout ce travail, réalisé par Gauthier et Nicolas, a déjà permis à la Series III de retrouver une seconde jeunesse. Et puis l’idée de participer à la TransAfricaine Classic, la course de régularité de Patrick Zaniroli, a commencé à germer.

IMG_4427
Ces rangements arrière augmentent grandement l’agrément de cette Land.

« Avec mon premier périple africain, continue Gauthier, j’ai découvert ce continent et l’aventure… Une fois la Series III terminée, la TransAf’ est apparue comme une évidence pour assouvir un rêve d’enfance : une course authentique de Paris à Dakar sans trop de danger. Nous avons donc opéré de nouvelles modifications. Nous avons ajouté un porte-roue de secours arrière LPI que nous avons renforcé en le reprenant sur la fermeture de la ridelle, des phares longue portée Ring RallyeGiant, un arceau de sécurité intérieur six points LMT et des sièges-baquets Sparco avec harnais à quatre points. Nous avons aussi monté un deuxième réservoir sous le siège passager et un troisième ex-FIA dans la benne, avec une goulotte de remplissage sur le côté droit, et modifié le pare-chocs avant pour y fixer un cric Hi-Lift grâce à deux tiges solidement soudées. Pour un meilleur freinage, nous avons posé un servo-frein Land Rover, et la suspension combine maintenant des prototypes d’amortisseurs Koni Heavy Track pour Series, qu’ils nous ont laissé à disposition pour essai, et des ressorts à lames heavy duty Allmakes ».

IMG_4430
Le porte-roue de secours arrière LPI a été modifié pour permettre d’ouvrir la ridelle.

« Pour une meilleure motricité, le pont arrière a reçu un différentiel à glissement limité d’un ancien Land de l’armée hollandaise et, pour les parties roulantes, nous avons posé un overdrive Fairey. Nous avons enfin fait réaliser des bacs de rangement arrière par la carrosserie H&Co. Quant aux pneus, j’ai choisi ceux d’origine du Defender, les General Tire Grabber TR en 235/85R16. Je les trouve solides et polyvalents pour un prix dérisoire. Ces pneus m’ont surpris ! Ils ne semblent pas s’user, ne nous ont pas limité dans les différents terrains traversés et se dégonflent à 800 grammes. Bref, étonnants… Et c’est Nicolas qui a tenu le rôle de copilote pour la course, qui a tenu toutes ses promesses ! Palpitante, époustouflante, conviviale, sûre, mais aussi éreintante (tant pour les équipages que pour les véhicules) ».

IMG_4423
Alourdie par ses équipements, la Series III a reçu des ressorts à lames renforcés Allmakes.

« Et puis pas mal de concurrents de la TransAf’ m’ont parlé de la Trans’Land, le raid tunisien uniquement Land. Il ne m’a pas fallu longtemps pour convaincre ma fiancée, Victoria de le Vingne, de partir à la découverte de la Tunisie jusqu’alors inconnue. La Trans’Land a été de vraies vacances, au rythme moins soutenu, dans des hôtels confortables… bref pas une tuile… mais avec toujours une attention particulière aux niveaux d’huiles de la Series. » Désireux de s’engager sur d’autres évènements de ce type, Gauthier et Nicolas se penchent actuellement sur le cas d’un Series III 109 pouces de 1974 avec un V8, potentielle future monture de leurs aventures. En tout cas, le virus Land est bel et bien là !