Home Actualités Land Rover Defender: nouveau bloc 6 cylindres Diesel de 300 ch et...

Land Rover Defender: nouveau bloc 6 cylindres Diesel de 300 ch et évolution de la gamme

Commercialisé depuis moins d’un an, le nouveau Land Rover Defender ne bénéficiait pas encore d’une gamme complète, apte à satisfaire tous les besoins des landistes. Un « gros » moteur Diesel à 6 cylindres manquait par exemple à l’appel. La marque anglaise vient de corriger le tir avec la présentation du Defender D300, qui hérite du tout nouveau Ingenium 6 cylindres en ligne. Mais d’autres nouveautés sont aussi au programme en cette rentrée 2020.

Pour son millésime 2021 (le deuxième de sa pour l’instant courte carrière) le nouveau Defender s’offre un beau bouquet de nouveautés et d’évolutions. En plus de sa première version PHEV hybride rechargeable (voir notre article spécifique ici) c’est bien entendu l’arrivée du 6 cylindres Diesel 3,0 l qui intéresse les landistes. Ce moteur vient de remplacer sur la gamme Range Rover l’ancien TDV6. Sur le Defender il vient directement chapeauter la gamme Diesel qui culminait jusqu’à présent avec le D240 (4 cylindres, 2,0l, 240 ch), avec des caractéristiques alléchantes.

300 ch et 650 Nm : voilà ce que va offrir ce nouveau bloc aux Defender dans sa version la plus puissante.  En plus d’une puissance supérieure comparé à l’ancien TDV6, ce nouveau moteur annonce également une baisse de ses consommations: environ 13% d’émissions de CO2 en moins selon Land Rover et une consommation mixte WLTP de 8,6 l /100 et 225g/km CO2. Pour obtenir à la fois des performances en hausse (6,7 s pour le 0 à 100 km/h sur le Def 90) et des consommations en baisse, ce nouveau bloc Diesel utilise des recettes très proches de celles de son frère le L6 Ingenium essence, présenté il y a moins d’un an: hybridation légère 48V MHEV, construction tout en aluminium (la version D350 pèse 80 kg de moins que le bloc TDV8), double turbocompresseurs en série, injection à 2500 bars… Seul le compresseur électrique présent sur le bloc essence n’a pas été reconduit.

Il n’y a pas encore de tarif officiel pour cette nouvelle version D300, mais elle sera sans doute proposée autour des 65 000 euros sur les Def 110. Le tarif sera un peu moins élevé sur la version 90, qui avec son poids réduit et sa taille S risque de devenir un vrai « kart » assez sympa à conduire ! On remarque d’ailleurs que la gamme Range Rover bénéficie d’une version plus musclée de ce moteur: la D350 propose 350 ch et des performances encore un peu meilleures. Sere-t-elle un jour disponible aussi sur le Defender ? C’est probable, mais pas tout de suite.

Mais la gamme du Land Rover Defender évolue aussi « par le bas » pour ce qui est de son offre Diesel : les 4 cylindres Ingenium disparaissent pour le millésime 2021 et les versions D200 et D250 (qui remplacent les anciennes D200 et D240) sont désormais basées également sur l’Ingenium 3,0 l 6 cylindres en ligne. La version D200 progresse ainsi en couple (500 Nm au lieu de 430), en performances (10,2 s au lieu de 10,3 de 0 à 100 km/h) et en consommation (8,8 l/100 au lieu de 9,0 l), et marginalement en émissions de CO2 (230 g/km au lieu de 236). Le Def en version Diesel récupère donc 2 cylindres de plus, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour la durabilité du moteur et sa capacité à encaisser les kilomètres et les lourdes charges, avec une consommation en baisse et des performances en hausse.

Au chapitre des finitions la gamme Defender 2021 voit aussi apparaître une nouveauté: la finition X Dynamic. On entre là dans le domaine du « paraître » qui était absent chez le Defender Classic, mais Land Rover cherche aussi à conquérir une clientèle Premium avec ce nouveau Def, et  la finition X DYnamic est là pour ça. Des détails de carrosserie (éléments mats, traitement spécifique de la calandre, …) mais aussi un nouveau tissu intérieur appelé Robustec, inspiré des matériaux techniques récents, sont spécifiques à la X Dynamic.

Pour le reste de la gamme, de nouvelles couleurs deviennent disponibles: Yulong White,  Silicon Silver, Hakuba Silver and Carpathian Grey. On reste malheureusement dans des tons très sobres, éloignés des couleurs vives qui ont marquées l’histoire des Series et des Defender Classic. Certaine soptions deviennent également disponibles sur toute la gamme: c’est le cas du toit en toile coulissant qui est dorénavant accessible aux Defender 110.

Le Defender 90 est plus généralement mis en avant par Land Rover pour ce millésime 2021. Même s’il était déjà disponible à la commande depuis l’été dernier, ce modèle « châssis court »prend son envol avec cette fois une gamme complète de motorisations et de finitions. Les tarifs et détails d’équipement ne sont pas encore connus mais vous découvrirez prochainement un article qui détaillera les gammes 110 et 90 du nouveau Defender pour le millésime 2021.

Nouveau Defender PHEV hybride: les détails

 

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.