Essais Essai : les Range Rover Sport TdV6 du G4 Challenge

Essai : les Range Rover Sport TdV6 du G4 Challenge

1819

L’essai de la gamme des Land utilisés sur les sélections françaises du G4 en 2008 fut une bonne occasion de rendre justice à leur potentiel ! Les Defender 90 et 110, le Discovery 3 et le Range Rover Sport ont chacun montré le meilleur d’eux-mêmes au cours d’un cocktail d’épreuves vitaminées à Montalet-le-Bois, sur le vaste Domaine du Maleyrat. Nous continuons cet essai rétro avec les Range Rover Sport TdV6 engagés sur ce G4 Challenge.

Un Range Rover Sport HSE pour les candidats du G4 Challenge, rien que ça ! Si ce Land de luxe ne dépareille pas en arborant galerie de toit expédition avec phares au Xenon et couleur G4, il est en revanche le seul à être monté en pneus route. L’explication en est simple : c’est le véhicule qui servira aux épreuves de conduite sur route et d’orientation au road-book pour sélectionner les meilleurs participants.

IMG_8366

Autant dire qu’avec ses pneus taille basse 20 pouces, le Range Sport n’est pas à son aise sur terrain glissant. Mais hors de ces écueils, le meilleur de Land Rover est libre de s’exprimer. La suspension pneumatique réglable fait gagner de précieux centimètres de hauteur de caisse et le système Terrain Response positionné sur le mode adéquat, en l’occurrence « boue et ornières », tout devient possible. La garde au sol reste cependant quand même assez basse : il faut donc prendre garde aux ornières profondes sous peine de faire frotter les dessous de caisse.

IMG_8385

La batterie d’aides électroniques dont le Range Sport dispose permet de compenser une partie de ces faiblesses de géométrie, mais c’est au conducteur de faire l’essentiel du travail. Comme sur le Disco 3, il faut également bien veiller à retirer les plastiques qui dissimulent les boucles de tractage avant de s’engager dans les zones de franchissement. Dans cet exercice, d’ailleurs, nul n’est besoin de regretter les grosses motorisations TDV8 et V8 suralimenté. Le bloc TDV6 suffit amplement à entraîner ce Land de luxe et son chargement. Et il bénéficie d’un petit avantage, certes anecdotique, par rapport aux autres 4×4 G4 Challenge : c’est le seul à être intégralement équipé de lampes au Xenon. Autant dire qu’à la tombée du jour, il ne vaut mieux pas croiser sa route sous peine d’avoir ensuite besoin d’une canne blanche pour marcher !