Prépa : le Range Rover VM6 de Jean-Raymond Peyre

Jean-Raymond Peyre est l’heureux propriétaire d’un des rares Range Rover à moteur VM 3,6 l 6 cylindres produits en France. Amateur de conduite sportive, il l’a transformé en avaleur de pistes et l’a engagé sur la TransAfricaine Classic 2008 puis sur la Trans’Land 2010.

Les propriétaires de Range Rover Classic à moteur italien VM Motori connaissent le bruit généreux de ces blocs Diesel. Celui de Jean-Raymond Peyre se fait encore plus entendre, et pour cause, il a deux cylindres supplémentaires ! Les moteurs VM montés d’origine sur les Range sont des quatre cylindres de 2,4 l ou 2,5 l. Mais la concession Land Rover de Pertuis en a modifié et fait homologuer quelques dizaines, équipées d’un bloc 3,6 l six cylindres en ligne. En 2001, Jean-Raymond a réussi à mettre la main sur l’un d’entre eux.

IMG_1706

« A l’origine, précise-t-il, il avait une caisse de modèle V8, mais elle était pourrie. Je l’ai remplacée par une caisse de modèle VM 2,4 l, en en profitant pour réaliser une rehausse de 3 cm par un kit Bodylift. Il avait également la boîte de vitesses LT95 quatre rapports, qui chauffait beaucoup. Je l’ai changée pour le duo LT77-LT230, plus confortable. » Après ces modifications « de base », la vraie préparation a commencé courant 2002, avec l’objectif de participer à un raid un peu sportif. « J’ai commencé par améliorer les capacités en motricité, avec un blocage des différentiel à glissement limité Detroit Truetrac à l’avant et un Detroit Locker à l’arrière. Le reste de la transmission est standard. Ce montage me permet d’avoir un pilotage plus précis à vitesse soutenue et une capacité de franchissement plus élevée en tout terrain. Je peux aussi me passer souvent du blocage de différentiel central et éviter les reprises d’adhérence cassantes sur le dur ».

IMG_1672

« Du fait du poids plus important du moteur 3,6 l, ce Range était monté d’origine avec des ressorts Eibach, que je n’ai pas changé. J’ai en revanche monté des amortisseurs ProComp, ainsi qu’un kit de Silentbloc Polybush rouge, le plus rigide. Pour l’autonomie, j’ai installé le réservoir d’environ 35 l prévu pour les Range GPL, qui va dans l’aile arrière droite. Dans l’habitacle, j’ai fait des petits aménagements, comme le convertisseur 220 V installé dans la bouche d’aération droite, ou la CB posée à la place des fusibles. Les deux sont alimentés par une petite batterie sèche de 18 Ah. »

IMG_1726

Après cette première phase de transformations, Jean-Raymond a voulu s’engager sur l’édition 2008 du rallye de régularité TransAfricaine Classic. Il a donc fallu à nouveau se plonger sur, et sous, le Range. « J’ai commencé par poser un Intercooler avec un manomètre sur la gauche du bloc moteur, avec une prise d’air sur le capot, pour améliorer le refroidissement. Dans l’habitacle, j’ai ajouté un arceau de sécurité quatre points. Pour la stabilité du Land, j’ai posé des élargisseurs de voie de 3 cm derrière mes grosses roues, des BF Goodrich All-Terrain en 265/50R16 sur des jantes acier Triangular. Il s’est avéré, pendant cette épreuve, que l’on était trop chargé. Donc, pour la Trans’Land 2010, j’ai ajouté quatre amortisseurs ProComp à ceux déjà montés, mais plus longs de 2 pouces, en installant des fixations spécifiques. Le véhicule a été à nouveau rehaussé par des cales au niveau des fixations des ressorts, et équipé de Durits de frein aviation et de tirants de pont coudés Paddock ».

IMG_1722

« Dans l’habitacle, j’ai complété l’arceau de sécurité pour en faire un six points et posé des sièges-baquet Oreca. Il y a un compresseur Viair fixé dans le fond du cubby-box, avec une sortie d’air de chaque côté de l’habitacle. J’ai installé un troisième réservoir, de 60 l et en Inox, derrière les sièges avant, et aussi une ligne d’échappement Inox dessinée sur mesure. » Si son Range est bardé de protection (pare-chocs avant et arrière sur mesure, barres latérales renforcées, ski et coquille de pont avant), Jean-Raymond n’a pas jugé utile de l’équiper d’un treuil, « qui ne sert pas en raid ». (article publié en 2010 par Land Mag)

 IMG_1702

En provenance de Pertuis

Le montage du moteur Diesel 3,6 l VM six cylindres en ligne sur le Range Classic n’était pas au catalogue de Land Rover au moment de sa production. Il s’agit en fait d’un montage réalisé à partir de la fin des années 80 par Bernard Fourest, du garage Staïano Land Rover de Pertuis (84). Le garage recevait des Range neufs, le plus souvent dépourvus de mécanique, et les équipait de ces blocs italiens en les faisant homologuer à titre isolé, pour un total d’environ 80 Range réalisés. La base est celle du 2,4 l VM quatre cylindres, donc toujours avec des culasses séparées, pourvu de deux cylindres supplémentaires. La puissance passe à environ 150 ch (180 ch dans le cas de celui de Jean-Raymond après préparation). Le montage nécessite des pièces d’embrayage spécifiques ainsi qu’une découpe de la traverse avant et un carter spécial.