Essais Prépa : le Discovery 1 de Simone Motosso

Prépa : le Discovery 1 de Simone Motosso

4315

Simone Motosso est italien, passionné de Land, qui aime à offrir un second souffle à ses véhicules. Son Discovery 1 200 tdi de 1991 était en piteux état, le réducteur désintégré. Avec beaucoup de patience et de motivation, Simone en a fait un véritable franchisseur apte au voyage. Retour sur une prépa publiée dans Land Mag 73.

Quand Simone Motosso acquiert ce Discovery 1 dans la région de Turin en décembre 2006, il n’a pas encore idée de ce qu’il va en faire. Affichant 160 000 km au compteur, le véhicule de 1991 est dans un état général moyen, et du point de vue mécanique, le réducteur est hors-d’usage. Simone s’attache d’abord à remettre la mécanique en état. Il commence par remplacer le réducteur cassé par celui d’un Defender 110 atmosphérique, plus solide, et pose un système d’embrayage renforcé. Dans l’optique de préparer le véhicule pour le tout terrain et par conséquent de rehausser le châssis, il aborde la transmission par le remplacement l’arbre de transmission d’origine par un arbre à double croisillons, qui permet de travailler avec un angle important en limitant les contraintes mécaniques. Les différentiels sont signés British Passion avec un blocage arrière Detroit Soft Locker.

010

Des demi-arbres de roue de Defender V8 ainsi qu’un pont signé Equipe 4×4 sont installés à l’arrière. Il travaille ensuite sur la direction en installant une barre renforcée Equipe 4×4, ainsi qu’un amortisseur de direction Old Man. La rehausse du Discovery passe par des cales de rehausse Body Lift +3 cm, 4 ressorts extrêmes Equipe 4×4 +5 cm dont les deux arrière recouverts de Teflon pour une meilleure résistance à la corrosion, et des amortisseurs Oram en aluminium à la course plus importante de 3 cm, ainsi que des cônes anti-déboîtement Equipe 4×4. Le Teflon a aussi pour particularité de rendre les deux ressorts arrière plus dur, ce qui permet de corriger l’assiette du Disco qui est plus bas de l’arrière dès qu’il est chargé.

08

Simone a installé un kit Polybush de silentblocs afin de limiter les contraintes mécaniques liées à la rehausse, notamment au niveau des amortisseurs et des tirants de pont. Pour un meilleur freinage, le véhicule est entièrement équipé en Durit de type aviation. Au vu de sa pratique intensive du tout terrain, Simone a tenu à équiper son Discovery de nombreuses protections signées British Passion. Les pare-chocs avant et arrière ont pour particularité d’être biseautés, pour un meilleur angle d’attaque et de sortie. Le Disco est aussi équipé de protections de bas de caisse et d’extensions d’aile de Defender modifiées. Sous le châssis, le véhicule dispose d’un ski avant, d’un blindage de protection de réservoir et des coquilles de pont signés Equipe 4×4.

03

Afin d’utiliser son Discovery tant en balade tout terrain qu’en franchissement extrême, Simone dispose de deux jeux de pneumatiques rechappés Ziarelli différents qu’il monte sur ses jantes Modular de 16 pouces. Pour les chemins, il opte pour des pneus Ziarelli Maxi de dimensions 285x75x16, en franchissement, il change pour des Ziarelli Estreme de dimensions 235x85x16. Connu pour sa fiabilité, le moteur 200 tdi n’a pas été modifié, hormis la pose d’un schnorkel de la marque italienne Burningtech. D’une manière générale, l’équipement extérieur du véhicule est relativement sommaire puisqu’il ne dispose à l’avant que de quatre projecteurs à longue portée et d’un treuil T-Max 12 000 fixés sur le pare-chocs.

02

L’habitacle demeure aussi sobre mais a pour particularité de pouvoir être modifié en deux places uniquement, l’arrière pouvant être transformé en couchage en rabattant la banquette. Astucieux, ce système possède aussi de nombreux rangements pour le voyage sous le couchage. Côté équipement, seuls une CB et un réfrigérateur Mobicool Classic sont à noter. Afin de palier au mieux les besoins en électricité, Simone a installé une batterie supplémentaire Inova T4 avec un répartiteur de charge dans le but d’optimiser l’usage des deux batteries. Toujours très sobre, le Discovery dispose d’une peinture de couleur sable mat signée British Passion qui rappelle les véhicules militaires préparés pour le désert. Avec un budget de plus ou moins 14 000 euros, et un millier d’heures de labeur, Simone Motosso a su faire de son Discovery 1 un véhicule polyvalent, apte au franchissement extrême comme au voyage, à partir d’une épave et prouve qu’à force de persévérance, rien ne peut arrêter sa passion Land Rover.